C’est une histoire incroyable que vient de nous raconte Faustine Bollaert sur les réseaux sociaux.

Il y a quelques heures maintenant, Faustine Bollaert a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux. La jeune femme explique qu’un malfaiteur se prend pour elle et qu’il tente d’arnaquer ses abonnés. La rédaction nous va tout vous dire sur cette histoire. Vous êtes prêts ?

Des arnaques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook, mais également sur d’autres réseaux sociaux comme Twitter ou Instagram, les arnaques aux faux comptes de personnalités pullulent. Les escrocs sont bien armés et peuvent faire croire qu’ils sont des animateurs télé, des chanteurs, des YouTubeurs, des personnalités connues ect.. Ces derniers n’hésitent pas à reprendre leur nom et leurs photos pour créer de faux profils grâce auxquels ils ferrent leurs futures victimes avec pour objectif de récupérer un maximum d’argent. Souvent, vous pouvez avoir des concours, des faux gains.

On se souvient notamment tous de l’histoire d’une personne qui vient du Doubs, qui a été arnaqué par une fausse Alizée : “Quelqu’un s’est fait passer pour la vraie Alizée en créant un faux compte et l’a contacté. Ils ont poursuivi la discussion par WhatsApp. À partir de là, s’est créé un amour virtuel entre mon frère et cette Alizée, qui a fini par lui faire croire qu’elle avait besoin d’argent” explique notamment la sœur de la victime. En tout, le jeune homme a donné plus de 15 000 euros à ces cyber-escrocs (basés très souvent en Afrique).

Faustine Bollaert met en garde ses abonnés

Pourquoi la rédaction a décidé de vous parler des arnaques ? Parce que c’est le sujet de notre article. En effet, ce mercredi 17 mars, Faustine Bollaert a annoncé sur les réseaux sociaux être la proie de malfaiteurs. Elle a notamment publié la photo de sa fausse carte d’identité circulant sur le net avec la légende suivante : “Attention arnaque ! Une personne se faisant passer pour moi et montrant même une fausse carte d’identité à mon nom tente d’escroquer certains d’entre vous en leur proposant des avantages autour de l’émission contre de l’argent. Évidemment tout est faux et dangereux”.

Préférant prévenir directement avant que quelqu’un ne tombe dans le panneau d’une arnaque bien rodée, Faustine Bollaert a pris les devants. Elle explique notamment qu’elle allait porter plainte : “Ne tombez pas dans le panneau. Je vais évidemment porter plainte“. La présentatrice de “Ca commence aujourd’hui” déclare également qu’elle ne faisait pas de concours sur les réseaux sociaux : Par ailleurs, je ne participe à aucune campagne visant à vous faire gagner un téléphone portable ou des produits minceurs”. Au moins maintenant les choses sont dites.

Faustine Bollaert reine de l’après-midi sur France 2

Depuis quelques années maintenant, Faustine Bollaert a su s’imposer dans la case du début d’après-midi sur France 2. En quatre ans et demi dans “Ça commence aujourd’hui“, la jeune femme a pu écouter les aventures de plus de 3000 invités. Mais la question que tout le monde se pose encore aujourd’hui, c’est : comment font-ils pour trouver des thèmes, des témoins et surtout des personnes qui acceptent de raconter son histoire devant des millions de téléspectateurs ? Alors la réponse est très simple, c’est par le biais de l’appel à témoins : “Vous avez évité un crash d’avion suite à une intuition ? Contactez-nous !”.

Une fois que des personnes prennent le temps de contacter la production de l’émission, la société dans s’occuper de l’enquête. En effet, la plus grande crainte, c’est de tomber sur mythomanes qui viennent raconter n’importe quoi juste pour passer à la télé. Pour éviter ça, il y a un service juridique entièrement dédié à la vérification des informations. Par exemple, si un témoin explique souffrir d’une maladie, la production va demander des preuves : certificats médicaux etc..Ils vont ensuite vérifier l’authenticité des informations, en contactant notamment les proches de l’invité, les médecins. Un boulot dingue de vérification.