Enora Malagré: Celle qui était chroniqueuse avec Cyril Hanouna, participe cette semaine à l’émission « Fort Boyard », elle évoque alors cette aventure et les difficultés de santé traversées.

Interviewée par nos confrères de Sud Info, Enora Malgré évoque le « masochisme » qu’elle s’est infligé en participant quatre fois à fort Boyard.

« Mais j’adore l’émission, ainsi qu’Olivier Minne. Et puis, c’est aussi une façon de se dépasser. » explique Enora Malgré. Et de poursuivre : « Et encore plus cette année, avec mes soucis de santé. Mon endométriose est à un stade sévère et m’empêche un peu de courir et de marcher. Donc, je tenais à être là, c’était un défi personnel et j’ai réussi à me dépasser. Je suis très contente. Je ne voulais pas laisser la maladie gagner. »

Enora Malagré pensait que les épreuves du jeu télévisé seraient moins difficiles, mais les épreuves du vides et celles où il faut ingurgiter des aliments sont restées fidèles au jeu.

« J’ai eu la chance de vivre ça avec Alice, la compagne du champion de natation Camille Lacourt. C’est un de mes plus beaux fous rires de l’année ! » raconte-t-elle le sourire aux lèvres.

Côté carrière la jolie blonde, ex-animatrice radio chez Nova apparaît aussi sur scène et a écrit un livre.

Elle a fait débuté la tournée de « La dame de chez Maxim », annulée à cause du Covid et la reprise n’est pas encore annoncée. D’autres pièces devraient visiblement tomber début 2021. L’animatrice et comédienne devrait également relancer enoramalagre.tv sur le Web, pour le plus grand bonheur de ses fans.

Cyril Hanouna reste pour autant un grand ami : « on s’appelle toutes les semaines. » confie-t-elle.

Sa réputation de grande gueule ? Elle n’en a que faire, et l’assume totalement : « C’était mon travail. On n’est généralement pas pareil au boulot et dans la vie. J’ai fait un job où on me demandait d’être la cousine insolente. Les gens savent que je jouais un rôle et qu’il n’y avait aucune sincérité là-dedans ».

À l’instar de Laëtitia Milot, elle est devenue une porte-parole des femmes qui souffrent d’endométriose. Très longtemps taboue et peu connue même si 10% de femmes souffrent de cette maladie, elle fait partie du quotidien de nombreuses femmes.

« C’est important que des femmes qui vivent ça puissent partager leur douleur. Personne n’en avait parlé jusqu’ici de façon aussi cash et trash, mais je décris la réalité. Ma mère a mis 40 ans à m’en parler ». Ajoute Enora Malagré.

Sa prise de poids remarquée lors de l’émission, elle n’en a que faire non plus, et répond sur Twitter

« Lâchez-moi. J’ai pris 10 kg à cause d’un traitement atroce et je vous dis m…..! J’en bave assez merci !”

La blonde péchue a célébré ses quarante ans sur Instagram, et en a profité pour exprimé son regret de ne pouvoir être mère à cause de l’endométriose.

Dans son livre, « Un cri du ventre », elle raconte son deuil d’être enceinte, « mais pas d’être maman. On verra. Il y a encore des solutions à explorer. Tout n’est pas encore terminé au niveau de mon petit ventre. Sinon, ce sera l’adoption. Le chemin est long… » conclut-elle.