Véritable addict du téléphone portable, le président de la République Emmanuel Macron doit néanmoins prendre quelques précautions particulières lors de son utilisation au vu de ses fonctions. S’il est très rare d’apercevoir le chef de l’État sans son portable à la main, c’est qu’il semble particulièrement accro au téléphone, et ne passe pas un seul instant sans être joignable. Certains de ses proches affirment qu’il est capable d’appeler à 4 h du matin et qu’il reste presque joignable 24 heures sur 24 pour sa famille, ses amis, ou pour ses ministres.

D’après des informations parues dans Le Figaro, Emmanuel Macron aurait recours depuis peu à une nouvelle application sur son téléphone afin d’opérer en toute discrétion et d’éviter tout piratage possible. Un peu dans la veine de Telegram, le téléphone du chef de l’État serait donc aujourd’hui connecté à un autre réseau du nom de Signal qui lui permet de communiquer en toute sécurité, et d’éviter ainsi qu’un jour, ses conversations privées ne soient dévoilées. On imagine évidemment très mal, que des SMS ou des paroles du président de la République puissent être piratées et divulguées aux yeux et aux oreilles de tous.

C’est donc grâce à une messagerie sécurisée qu’Emmanuel Macron prend toutes les précautions possibles afin d’assurer la confidentialité de tous ses messages. Si WhatsApp, Telegram, Signal ou encore Viber ont séduit le grand public, elles semblent également remporter un grand succès auprès des chefs d’État ou des grands de ce monde. Si dans un premier temps, Emmanuel Macron utilisait Telegram, il semblerait bien que l’application rencontre des problèmes depuis quelque temps. Créée par deux frères russes opposants à Vladimir Poutine, l’application avait été inventée pour déjouer les écoutes des services secrets du Kremlin. Alors qu’il n’était pas encore président de la République, Emmanuel Macron utilisait Telegram depuis 2015, suite aux conseils avisés d’un proche.

Certains se souviennent, que lorsqu’il était ministre de l’Économie du gouvernement de François Hollande, et qu’il s’apprêtait à se lancer dans la campagne présidentielle, tous ses échanges avaient lieu grâce à la messagerie chiffrée afin de rester très discret sur ses projets. Il semblerait également que beaucoup de ministres, de députés et de cadres du mouvement En marche ! utilisent toujours ce service. Du côté de l’ancien Premier ministre Édouard Philippe, il semblerait que son choix s’était plutôt porté vers la messagerie américaine WhatsApp.

Mais aujourd’hui, c’est donc vers Signal que le résident de l’Élysée et ses proches se tournent. Cette application permet donc de remplacer la fonctionnalité des SMS sur les smartphones et permet de chiffrer de bout en bout, les messages ou les appels audio et vidéo. En février dernier, la Commission européenne la recommandait même à toutes ses équipes, en particulier pour sécuriser les échanges avec des personnes extérieures à l’organisation.

Emmanuel Macron

Les origines de Signal remonte à 2010, alors que des chercheurs américains en sécurité avaient créé la messagerie RedPhone. Suite au rachat de la start-up par Twitter en 2011, le programme de recherche a continué, et grâce à un apport massif de dons, Signal était lancé en 2015. ” Cette application est une des plus recommandée dans le milieu de la sécurité. Son code a été audité par des tiers à de nombreuses reprises. C’est de là que vient la confiance ” expliquait à l’AFP l’expert en informatique Baptiste Robert.

Signal repose notamment, comme Telegram ou WhatsApp, sur une architecture centralisée dont les serveurs peuvent devenir une cible pour des pirates ou la censure. L’application impose aussi de communiquer un numéro de téléphone pour initier une conversation, posant les problèmes d’anonymat et potentiellement de piratage. En 2018, Signal a reçu 50 millions de dollars de Brian Acton, l’un des fondateurs de WhatsApp qui avait quitté Facebook quelques mois plus tôt. Il est alors devenu président exécutif de la nouvelle fondation Signal dans le but de développer l’application et de la rendre mondialement célèbre. Si le nombre d’utilisateurs n’est pas connu à ce jour, elle connaît un immense succès et selon certains spécialistes, Signal se situerait en 59e position des applications sociales téléchargés aux États-Unis et en 40e position en France.

Un moyen qui semble donc efficace pour éviter qu’un jour des stratégies politiques ou des conversations sur la sécurité nationale diffusées par le président de la République ne se retrouvent un jour dans la presse ou dans des mains avec des intentions moins louables. Si à ce jour ces moyens de sécurisation sont donc principalement issus des États-Unis d’Amérique ou de Russie, il est possible d’imaginer qu’un jour, une application 100 % européenne, ou pourquoi pas française, ne voit le jour. En attendant, le président de la République française semble donc avoir jeté son dévolu sur Signal, qui selon les experts et aujourd’hui un des moyens les plus sûrs de sécuriser vos conversations privées sur votre smartphone.

Il faut bien avouer, que le président de la République passe un grand nombre d’heures quotidiennement au téléphone avec ses collaborateurs. Véritable bourreau de travail comme en témoignait un ministre en décembre dernier, dans une interview accordée au Parisien : ” Il n’a aucun problème avec les décalages horaires. C’est un avantage, mais pour nous, c’est parfois raide. Le coup de fil à 4 h du matin pour parler politique, comment dire ? “. D’autres proches du président se souviennent également d’anecdotes qui tenterait de prouver que dans toutes les circonstances, le président de la République est en permanence sur son téléphone ” Alors qu’il était à quelques minutes d’entrer à l’Assemblée générale de l’ONU à New York, je l’ai vu envoyer des textos à une de ces ministres à propos d’un projet de loi. Sur le coup, ça m’a saisi. Je me suis dit qu’il avait du mal à déléguer “. Preuve s’il en est, que l’époux de Brigitte Macron est un véritable addict du smartphone et que la protection de ce dernier est donc bien une priorité.

Le président de la République posséderait en fait deux téléphones portables. En effet, selon certaines informations parues dans Télé-Loisirs, en juillet 2017, le président garderait toujours un portable réservé à son épouse et à ses proches, ainsi qu’une deuxième ligne réservée à ses activités professionnelles. Mais dans tous les cas, une chose est sûre, c’est qu’il semble joignable en permanence comme en atteste de nombreux témoins.