Interrogé par des élèves de 3ème, Emmanuel Macron répond à toutes leurs questions. Le chef de l’État révèle ainsi sa réponse sur un éventuel prochain confinement ainsi que sur le port du masque…

Interrogé ce mardi 6 avril par des élèves de 3e, Emmanuel Macron n’a évité aucun sujet. Lors de cet échange, le chef de l’État a d’ailleurs fait une annonce sur les mesures mises en place pour lutter contre la covid-19. Face aux questions des étudiants, le président de la République s’explique. Une intervention qui risque en tout cas de ne pas faire l’unanimité. nous vous explique pourquoi.

Emmanuel Macron : sa réponse à des étudiants qui fait beaucoup parler

Une classe un peu particulière

Ce mardi 6 avril 2021, Emmanuel Macron avait effectivement accepté de participer à un cours en ligne avec des élèves de 3e année. Une occasion rêvée pour échanger avec ceux dont il a profondément modifié le programme ces derniers jours. Pour rappel, le chef de l’État annonçait le 31 mars dernier que l’ensemble des cours étaient suspendus pour une durée de quatre semaines. Il privilégiait ainsi l’enseignement à distance. Alors que dans un même temps, les élèves ne devraient pas retrouver les salles de classe avant 26 avril pour les primaires, et le 3 mai en ce qui concerne les collégiens et les lycéens.

Peut-être afin de voir l’impact et la réaction des principaux intéressés, le mari de Brigitte Macron aura accepté cette invitation dans le cadre de la suppression des cours. Lors de cet exercice particulier, le chef de l’État a donc accepté de répondre aux questions de ces élèves d’un cours d’histoire-géographie d’un collège d’Oraison dans les Alpes-de-Haute-Provence. D’ailleurs, les jeunes gens avaient effectivement un grand nombre d’interrogations. Celles-ci concernaient par exemple l’épineuse question de savoir si un nouveau confinement était prévu avant la fin de l’année scolaire. Emmanuel Macron a donc livré une réponse sur ce sujet, mais sur bien d’autres encore. En effet, les étudiants de 3e année voulaient également connaître la durée de l’obligation du port du masque. Sujet que le chef de l’État a accepté d’échanger avec eux. nous vous livre donc les réponses que le président de la République a bien voulu leur donner.

Une situation toujours critique

D’après un article du Parisien de ce 7 avril, Emmanuel Macron aurait en effet accepté de se lancer dans un véritable échange avec les étudiants. Ils posaient les questions… Le chef de l’État répondait. Avant toute chose, le président de la République tenait à remercier la jeunesse française pour tous les efforts fournis jusqu’à présent. Depuis plus d’un an maintenant, diverses mesures mises en place face à la covid-19 ont effectivement eu de lourdes conséquences sur leur vie quotidienne. Bien évidemment, le confinement fait partie des difficultés auxquelles les jeunes doivent faire face. Comme d’ailleurs l’ensemble des Français. Mais les étudiants ont également vu leur cursus scolaire totalement perturbé. D’ailleurs, selon certains observateurs, les résultats pourraient réellement s’en faire ressentir.

Très inquiets pour leur avenir, certains jeunes paraissent effectivement déstabilisés alors que d’autres sont même en décrochage scolaire. Il s’agit donc d’une difficile adaptation à l’époque plutôt morose. Emmanuel Macron a donc salué leur patience et leur réelle implication dans ce combat quotidien contre le coronavirus. Les étudiants voulaient néanmoins savoir si un autre confinement total était prévu par le gouvernement. À ce sujet, la réponse d’Emmanuel Macron a été très claire. nous vous explique tout.

Une mesure difficilement acceptable

Concernant un nouveau confinement, le président de la République a donc livré une réponse selon l’état actuel de la situation : ” Je pense que jusqu’à la fin de l’année scolaire, il ne devrait pas y en avoir un nouveau “. Un autre sujet d’importance pour les adolescents était de savoir si le port du masque sera toujours obligatoire jusqu’à la fin de l’année scolaire. Sur ce point précis, le chef de l’État s’est montré très clair. ” Jusqu’à cet été, il faudra le porter au maximum “. Une manière d’affirmer que la levée de ce type de mesures est encore loin d’être pour demain. Quant à la question du confinement, on peut remarquer que l’emploi du conditionnel était utilisé par Emmanuel Macron. Car selon toute vraisemblance, il ne peut l’affirmer avec certitude.

Probablement, espère-t-il que les dernières mesures mises en place notamment avec la fermeture des écoles, permettront de freiner la pandémie. Après plus de douze mois de coronavirus, les Français ont effectivement conscience que tout peut basculer du jour au lendemain. Les réponses d’Emmanuel Macron seront donc loin de rassurer ceux qui espéraient un allégement des mesures actuellement en place. En tout cas, cet échange avec les étudiants aura permis de se rendre compte que les plus jeunes d’entre nous connaissent les mêmes inquiétudes et les mêmes angoisses. Aussi bien face au masque que face à l’éventualité d’un nouveau confinement. Une peur qui malheureusement traverse toutes les générations.