Le président de la République, Emmanuel Macron a réalisé une sortie nocturne le 27 juillet dernier, en se rendant dans un commissariat parisien. Il est allé à la rencontre des fonctionnaires de police des 17e et 18e arrondissements de la capitale. L’occasion pour chef de l’Etat de faire quelques annonces importantes pour saluer l’investissement des brigades qui travaillent la nuit.

Le président de la République a tout planifié très discrètement. Le 27 juillet dernier, au grand étonnement des fonctionnaires de police des 17e et 18e arrondissements de la capitale, Emmanuel Macron est venu les voir. Il a souhaité rencontrer des policiers de terrains qui travaillent la nuit. Il est venu en compagnie de Gérald Darmanin, le ministre de l’intérieur. Ce dernier est dans une posture délicate au sujet d’une affaire de mœurs dans laquelle il est mis en cause. L’autre personnalité qui l’a accompagné est la nouvelle ministre déléguée auprès du ministère de l’intérieur Marlène Schiappa mais aussi du très médiatique préfet de police Didier Lallement. Lorsque le président de la République se déplace, il ne vient jamais seul. Outre les équipes de sécurité, des conseillers sont présents.

Une annonce importante

Lors de cette visite improvisée, le président de la République Emmanuel Macron a aussi fait une annonce importante. Il a précisé qu’une « indemnité spécifique » serait accordée pour les fonctionnaires de police qui travaillent la nuit, pour un budget global de 10 millions d’euros. Avec ce déplacement, Le président de la République souhaitait montrer sa gratitude à l’égard de ces policiers qui font un travail de terrain exceptionnel. Ils doivent faire face aux personnes éméchées, à la délinquance et aux trafics multiples qui se déroulent la nuit. Le président de la République a également rappelé qu’un « devoir d’exigence » était à respecter pour les policiers.

Emmanuel Macron un soutien aux policiers

Gérald Darmanin a aussi expliqué que cette indemnité avait pour objectif d’ « accompagner une pénibilité plus importante en lien avec le travail de nuit et le passage à des cycles de travail qui accroissent la présence des fonctionnaires de police sur le terrain« . Après avoir rencontré les policiers du 17e arrondissement de Paris, Emmanuel Macron s’est glissé dans un véhicule de la Bac Nuit Paris Nord pour aller dans le commissariat du 18e arrondissement de Paris où il a vu des agents faisant partie de Police Secours. Les policiers ont besoin de reconnaissance.

Depuis le remaniement, Le président de la République Emmanuel Macron et son Premier ministre, Jean Castex souhaitent démontrer qu’ils soutiennent les policiers. Alors que l’insécurité est un sujet qui préoccupe beaucoup les Français et qu’il y a une déviance à l’égard des policiers en hausse, le plus haut personnage de l’Etat veut monter qu’il les soutient pleinement. Par ailleurs, Jean Castex a dévoilé plusieurs dispositifs contre l’insécurité et un test à Nice visant l’extension des prérogatives de la police municipale. Après le départ de Castaner, les policiers avaient besoin d’un signal fort.