Il y a des rencontres que l’on préfèrerait oublier. C’est ce que doit se dire tous les jours Elodie Gossuin.

Dans une récente interview, Elodie Gossuin a raconté son plus mauvais souvenir pendant son sacre de Miss France. Un terrible moment dont elle a du mal à s’en remettre. La rédaction nous vous vous expliquer ce qu’il s’est passé exactement.

Un terrible souvenir pour Elodie Gossuin

Si on se souvient tous de la victoire d’Elodie Gossuin a l’élection Miss France en 2001, on se souvient un peu moins du concours de Miss Univers. Mais c’est bien lors de celui-ci que la jeune femme a pu vivre un véritable traumatisme. En effet, à ce moment-là, alors que Donald Trump était à le tête de l’élection, avait tenté de disqualifier la présentatrice de 6ter. Il affirmait notamment qu’elle était transgenre : Mon plus grand traumatisme, c’est Miss Univers. Je n’ai pas forcément envie de revoir Donald Trump” explique-t-elle notamment. Et quand on sait d’où vient cette rumeur, on se dit que l’ancien président américain était totalement fou.

Ainsi, Elodie Gossuin explique comment la confusion a pu naître : Au même moment en France, il y avait l’élection de Miss trans. Et pour eux trans, c’est France. Et il y avait un journal sponsor de l’élection qui était tout à fait sérieux, mais qui a repris un article français d’un site satirique, Le Gorafi. Ils l’ont pris au premier degré et ont dit que j’étais un homme parce que j’avais deux grandes mains”. Pour preuve de son traumatisme, la jeune femme explique qu’elle a été enfermée dans sa chambre d’hôtel sans téléphone, sans contact extérieur. Heureusement, tout s’est bien terminé pour elle. Mais ça aurait pu aller loin cette histoire.

La fille d’Elodie Gossuin prête à être Miss ?

Ce mercredi 17 mars 2021, Elodie Gossuin a posté une photo de sa fille de 7 ans. Cette dernière semble déjà être fan du concours de Miss France, puisqu’on pouvait la voir dans un déguisement de Miss. Dans la vidéo qui accompagne la photo, on peut également la voir saluer la foule qu’elle imagine devant elle. Robe de princesse, couronne sur la tête et écharpe de Miss France, tout y est à l’exception du bouquet de fleurs, remplacé ici par une poupée licorne (il faut bien faire son âge, n’est-ce pas ?).

Une tenue de mini-Miss France qui a fait craquer Elodie Gossuin. D’ailleurs, la jeune femme a surnommé sa fille : Mademoiselle Princesse. Ce n’est pas la seule qui a pu apprécier le spectacle, les internautes étaient également comblés. Mais avant de s’inscrire au concours, il faudra que Joséphine attende encore quelques années (une dizaine). Pour pouvoir participer il faut être âgée de 18 à 24 ans et mesurer au minimum 1,70 m. Mais une chose est certaine, si elle décidait de le faire, la présentatrice de 6ter serait une très bonne coach. Affaire à suivre donc.

Une maman toujours inquiète

Maman de deux paires de jumeaux, Jules et Rose bientôt 13 ans, ainsi que Joséphine et Léonard (7ans), Elodie Gossuin est une maman poule. Elle est toujours inquiète pour ses enfants et parfois, elle ne sait pas comment faire pour affronter ses peur : j’ai peur… De les laisser partir à l’école, de les laisser affronter seuls ce monde qui devient fou… Je voudrais les garder comme ça pour toujours près de mon cœur (quitte à reprendre le job de maîtresse)” a-t-elle notamment écrit dans une récente publication sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, elle accompagne ces mots avec les hashtags suivants : #MesLouveteaux et #MamanEnPanique. Le tout avec une localisation à Stress City.

Heureusement pour Elodie Gossuin, elle n’est pas la seule dans ce cas. D’ailleurs, plusieurs internautes ont pris le temps de répondre à la publication de la jeune femme pour raconter leurs histoires. Ainsi, une première déclare : “Pareil début de semaine dernière, a débuté une abonnée. Je suis même allée jusqu’à me renseigner pour faire l’école à la maison. Et puis j’ai abandonné”. Une seconde dit : “Je suis dans le même état de doutes, de craintes. Enfin on pouvait lire : “Ce monde est fou mais c’est avec des gens biens comme vous, comme vos enfants, qu’il a une chance de rester majoritairement du bon côté, celui de la force et de la lumière”. Des mots qui lui feront beaucoup de bien.