Comme chaque année, la reine Elizabeth II va annoncer à ses sujets le traditionnel discours de Noël, le 25 décembre. Mais cette année, son message se veut high tech puisqu’il sera également disponible sur l’assistant virtuel d’Amazon, Alexa.
Invariablement depuis 1957, Elizabeth II prononce son discours de Noël le 25 décembre. La reine diffusera ses vœux sur les chaînes de télévisions et les radios du Royaume-Uni. Cette année, elle les propagera sur l’assistant virtuel d’Amazon, Alexa. Cela permettra d’atteindre les sujets résidant à l’étranger.

“Après une année compliquée, des millions de personnes provenant de tout le Commonwealth attendent avec impatience le message de Sa Majesté la Reine le jour de Noël“, a indiqué Eric King, le directeur d’Alexa Europe, dans un communiqué auprès de iTV. “En créant cette innovation mondiale, tout comme nous avions fait en 2012 la sortie du discours de la Reine sur Kindle, nous espérons qu’encore plus de personnes vont profiter des paroles inspirantes de Sa Majesté“, a-t-il poursuivi. Chez nous, on se réjouit de constater que la reine Elizabeth II se modernise ainsi !

Nouvelle polémique au Royaume !

La reine Elizabeth II prononcera son discours depuis le château de Windsor, où elle célèbrera les fêtes de fin d’année en compagnie de son époux le prince Philip. Malgré son avancée vers plus de technologie, la tête couronnée se retrouve en pleine polémique à la veille des fêtes. En effet, un piège illégal de son domaine à Sandringham a tué un hibou. La police a ouvert une enquête car cette espèce est protégée.

Chris Ship et Lizzie Robinson, qui animent le podcast Royal Rota, ont fait part de l’incident : “La reine gère un domaine à Sandringham, et c’est un domaine en activité. Sur ce terrain, ils ont des pièges pour protéger le gibier à plumes, les faisans et la perdrix. Ces pièges ont attrapé un hibou, qui est une espèce protégée. Les pièges l’ont tué et la police a dû se pencher sur toute cette question.”

Le Prince de Galles fautif ?

Et de poursuivre : “Il y avait une photographie de l’un des hiboux capturé dans ces pièges, cela s’appelle un piège à Fenn. Les pièges Fenn sont illégaux, mais on peut les utiliser pour certains types d’espèces spécifiques. On peut les utiliser pour les écureuils, les rats et d’autres espèces, mais on ne peut pas les utiliser pour tuer des hermines et des hiboux parce qu’ils sont en danger. En fait, on m’a dit, quand j’ai fait quelques recherches à ce sujet, qu’il y avait quatre petits hiboux vivant dans cette région particulière de Sandringham.”

Avant d’ajouter : “Il n’y en a maintenant que trois parce qu’un d’entre eux a été tuée dans ce piège. Il y a donc quelques questions, notamment parce que le prince de Galles prend la direction du domaine de Sandringham. Nous savons à quel point, il se soucie de l’environnement et des matières organiques.”

Un incident malheureux et isolé ?

Chris Ship se demande ainsi à juste titre pourquoi la famille royale dispose encore de ce genre de piège. “Il y en a un comme le piège DOC qui a été approuvé par le New Zealand Conservation Department. Voici la famille royale qui prêche tout le temps sur la conservation. Mais qui a toujours ces pièges en place. La campagne nationale anti-collation a trouvé très récemment ces pièges à Fenn encore en usage“, a-t-il en effet conclu. Pour sa part, Buckingham qualifie l’incident de “malheureux et isolé.”