La famille royale d’Angleterre se trouve toujours au cœur des discussions, et d’autant plus depuis que William et Harry, les fils de Lady Di, sont en âge de mener leur propre vie.

Si William et sa femme Kate semblent mener une vie paisible, bien que cela ne les mette pas à l’abri de certaines polémiques, c’est vers le benjamin des enfants du prince Charles, Harry, que toute l’attention s’oriente depuis de nombreux mois. Fou amoureux de l’actrice Meghan Markle depuis quelques années, le petit-fils de la reine Elizabeth II n’a pas hésité à bousculer le protocole de la famille royale, afin de faire accepter sa dulcinée et de pouvoir l’épouser.

Le « Megxit » signe la fin de l’histoire d’amour entre Harry et le peuple anglais

Il y a quelques mois, après des fiançailles et un mariage fastueux, le tout sous la bénédiction du peuple anglais, la rupture entre le prince Harry et l’Angleterre a été consommée (et plutôt deux fois qu’une). En effet, dans un communiqué posté sur Instagram, le couple a annoncé sa décision de prendre ses distances avec leurs obligations royales. Une décision qui semble-t-il ne datait pas d’hier, puisque d’après de nombreux observateurs, des discussions étaient en cours afin de trouver un compromis convenant à tout le monde. Hélas, il semblerait que les choses n’allaient pas assez vite pour Harry et Meghan, qui ont décidé de mettre un petit coup d’accélérateur en officialisant la nouvelle derrière le dos de la reine.

Face au tollé provoqué par la nouvelle, il a bien fallu faire un choix du côté d’Elizabeth II et du prince Charles. Suivant les désirs de son petit-fils, la monarque a donc approuvé leur choix, tout en imposant ses conditions, à savoir un remboursement des travaux effectués dans leur demeure anglaise et la suppression du financement de leur sécurité.

Désireux d’être indépendants et de gagner leur argent directement, Harry et Meghan ont accepté l’accord sans sourciller, prenant leurs cliques et leurs claques dès la première occasion, direction le Canada, pour préparer leur nouvelle vie.

L’indépendance de Meghan et Harry pourrait bien leur coûter cher

Vivre heureux et indépendant est un joli projet, surtout après la pression médiatique exercée par les tabloïds anglais. Désireux de protéger sa femme et d’éviter une nouvelle tragédie, qui ne serait pas sans rappeler le triste sort de sa mère, Harry compte s’appuyer sur sa fortune personnelle et celle de sa femme pour faire face à leurs besoins. Malheureusement, d’après certains experts, et à cause de l’épidémie de coronavirus qui sévit dans le monde, leurs premiers mois de couple indépendant pourraient s’avérer bien trop lourds financièrement.

Harry comptait s’appuyer sur sa fortune personnelle et celle de sa femme pour faire face à leurs besoins.
Malheureusement, d’après certains experts, et à cause de l’épidémie de coronavirus qui sévit dans le monde, les premiers mois du couple en indépendant pourraient s’avérer bien trop lourds financièrement.
« Ils ont passé les dernières années à ne pas gagner leur vie. En tant que membres de la famille royale, vos dépenses sont prises en charge, mais vous ne gagnez pas de salaire. Ça va être très difficile pour eux, surtout dans les mois qui viennent. Personne ne sait quand il y aura une fin à ça ! », déclare Omid Scobie, un expert de la couronne.

Une situation d’autant plus compliquée, que la sécurité du couple serait estimée à 9 millions d’euros par an. Cette charge sur leurs épaules va donc les obliger à trouver rapidement une source de revenus stable, même si à eux deux, leur patrimoine actuel vaudrait encore 28 millions d’euros.