Eddy Mitchell est une icône de la chanson française. Il est le chanteur du premier groupe de rock français, Les Chaussettes noires. Son groupe est un succès et le révèle au public. L’année suivante, en 1962, Eddy Mitchell commence sa carrière en solo. Et depuis, ses fans ne l’ont jamais trahi. Son palmarès est exemplaire et il est proche des plus grands chanteurs et musiciens de son temps. Il est notamment un des amis proches de Johnny Hallyday. À l’occasion de la sortie de son livre, qu’Eddy Mitchell écrit avec son fils, le chanteur offre des révélations croustillantes à ses lecteurs. le Dictionnaire de ma vie va passer en revue des anecdotes sur les addictions, sur Johnny ou encore la mort. Il en parle sans filtres lors de son interview pour le Journal du Dimanche, le 4 octobre dernier.

Eddy Mitchell raconte tout dans son livre à paraître le 7 octobre

Eddy Mitchell a une réputation qui le précède. Le chanteur a plus de 50 ans de carrière derrière lui et personne n’ignore son nom. Son œuvre est certainement tout aussi formidable que celle de son ami, Johnny Hallyday. Ils étaient les stars du rock français dans leurs belles années. Eddy Mitchell a fêté ses 78 ans en juillet dernier. C’est donc un vrai bonheur que de l’entendre raconter son parcours et les péripéties qui ont jonchées sont chemin. Son entretien avec le Journal du Dimanche risque de faire du bruit tant les confidences d’Eddy Mitchell sont savoureuses.


Johnny Hallyday et lui ont des souvenirs en communs mémorables

Eddy Mitchell commence par évoquer un souvenir qui lui a coûté très cher. D’abord à lui puis à Johnny Hallyday. En effet, nous étions dans les années 1980. Bientôt 20 ans que les compères faisaient de la musique et que cela marchait. Ils étaient comme deux frères, de très bons amis. Un beau jour, Johnny Hallyday demande à Eddy Mitchell de lui rapporter une guitare de Nashville. Eddy Mitchell passe donc commande chez un luthier pour créer une guitare unique, d’une valeur de 30 000 dollars. Lorsqu’il est de retour en France, Eddy Mitchell l’apporte alors à Johnny Hallyday. Ce dernier s’en sert donc pour jouer sur scène lors de ses concerts. Mais Eddy Mitchell était dans le public un beau soir où Johnny décide de jeter cette guitare dans la foule. Un souvenir mémorable pour lui car il vient de voir 30 000 dollars lancé en plein concert.

Eddy Mitchell n’est pas dans le jugement pour autant

En effet, ce n’est un secret pour personne, Johnny Hallyday était une personne très dépensière. Mais Eddy Mitchell avait lui aussi un pendant connu de sa personnalité dont il n’est pas fier. Il n’avait pas les mêmes problèmes de dettes que son ami mais il était victime d’une addiction terrible. Eddy Mitchell était littéralement accro aux jeux. C’est donc l’anecdote suivante racontée par le chanteur dans son entretien. Une anecdote qui ne doit pas être évidente à raconter sans filtres et que nous pouvons retrouver dans son livre, Le Dictionnaire de ma vie, dès le 7 octobre. Néanmoins, Eddy Mitchell continue d’évoquer cette période de sa vie avec le Journal du Dimanche.

Eddy Mitchell parle des addictions qui ont croisé sa route

Il raconte alors que pendant une bonne période de sa vie, il vivait presque littéralement aux casinos. Pendant plusieurs années il s’y rendait de 16 heures jusqu’à 7 heures du matin. Accro au poker, il quittait sa table seulement si sa présence était requise sur scène par exemple. En 1983, le chanteur reconnaît qu’il a un problème et qu’il faut le régler en urgence. Pour se sortir de cette boucle infernale, Eddy Mitchell n’a eu d’autre choix que de se faire interdire de casinos.

La drogue aussi a fait partie de sa vie

Lancé sur ce thème et déterminé à faire la promotion de son livre, Eddy Mitchell répond sans détours aux questions des journalistes. Il répond donc à l’affirmative lorsqu’on lui demande si il a eu d’autres addictions au cours de sa carrière. Et malheureusement, ce fut le cas. D’abord la cigarette et l’alcool étaient ses compagnons au quotidien. Mais Eddy Mitchell était également un grand amateur de la terrible poudre blanche. En revanche, il a réussi à s’en défaire rapidement à la fin de sa tournée. Il voulait tenir le rythme et pour assurer sur 150 dates lors de sa tournée de 1976, il était donc drogué presque tous les soirs. Une information qui risque de choquer plus d’un de ses fans. En revanche, il y a prescription pour lui faire la morale aujourd’hui, plus de 40 ans plus tard.

Eddy Mitchell évoque la fin de ses jours

Enfin, Eddy Mitchell avoue penser longuement à sa mort. Ce n’est pas quelque chose qui l’effraie, c’est bien plutôt dans l’ordre des choses. Mais il est en revanche inquiet que son décès cause du soucis à ses proches. Alors, il explique y penser le soir avant de dormir. Et i la décidé de la façon dont se dérouleraient son enterrement. Il ne veut pas d’hommage national comme cela a été le cas pour son ami Johnny Hallyday. Il prévoit de se faire enterrer au cimetière marin de Saint-Tropez et ne convier que sa famille et leurs proches. Un événement discret et sobre donc car Eddy Mitchell ne souhaite pas faire trop de bruits en partant. Une humilité qui ne manquera pas d’émouvoir ses fans.