Ce mercredi 15 janvier, le comédien Dwayne Johnson a appris une bien triste nouvelle. Son papa, le célèbre catcheur Rocky Johnson est décédé à l’âge de 75 ans.

Ce 15 janvier, la grande organisation d’événement de catch, la World Wrestling Entertainment (WWE) a annoncé le décès du célèbre catcheur Rocky Johnson. «WWE est attristée d’apprendre que Rocky « Soul Man » Johnson (né Wayde Douglas Bowles), membre de WWE Hall of Famer, ancien champion du monde par équipe et père de Dwayne « The Rock » Johnson est décédé à 75 ans», peut-on lire dans leur communiqué. Alors qu’il est en général très actif sur les réseaux sociaux, Dwayne Johson n’a pas encore réagi publiquement à la nouvelle.

Un grand athlète
Le papa de Dwayne Johnson, qui a transmis sa passion de la lutte à son fils, était l’un des champions les plus réputés de sa catégorie. Encore adolescent lorsqu’il s’installe à Toronto, le jeune Rocky s’était essayé à la boxe et avait même combattu avec les très grands George Foreman et Mohamed Ali.

Après avoir commencé sa carrière à l’âge de 16 ans, Rocky Johnson – qui avait choisi ce nom en hommage à ses deux grands favoris de boxe Rocky Marciano et Jack Johnson – était devenu champion de Géorgie. Au top de sa carrière dans les années 70 et 80, il a finalement pris sa retraite en 1991.

Loading...

C’est alors que son fils surnommé The Rock a pris la relève, naturellement entraîné et formé par son père. Très proche de son paternel, le comédien américain lui avait même rendu un vibrant hommage sur Instagram, à l’occasion de la fête des pères en 2018 : «Bonne fête des pères à ce badass qui ne sourit presque jamais. Par nature, les petits garçons admirent et idolâtrent leur vieux père. Ils veulent être comme eux, faire tout ce qu’ils font et sont toujours à la recherche de leur approbation.

Ce qui est drôle, c’est le jour où j’ai arrêté de chercher cette approbation, c’est le jour où j’ai compris ce que cela signifiait d’être un homme et plus important encore, un père… » Un témoignage qui en dit long sur l’amour que porte le héros de Fast and Furious à son père qui, en plus d’être un grand sportif, était également un homme engagé. Il n’a jamais hésité à dénoncer le racisme très présent dans la lutte professionnelle. Sur la fin de sa carrière, en 2008, Rocky Johnson s’est vu remettre la plus haute distinction en étant intronisé par son fils, au WWE Hall of Fame.