Dans un entretien pour Rapunchline, qui a été mis en ligne le 1er novembre dernier, Sinik est revenu sur l’énorme succès de Diam’s, sa conversion et sa retraite de la chanson. Explications.

Sinik est encore très proche de Diam’s

Il y a quelques jours, Sinik a fait des révélations à Rapunchline et évoque Diam’s et sa courte carrière dans la musique :“Ce qu’elle a fait, je pense que les gens ne s’en rendent plus compte maintenant”. Le rappeur a encore aujourd’hui, une belle relation avec la jeune femme, qui est désormais très loin de la vie d’artiste. D’ailleurs, le jeune homme explique avoir toujours été là pour elle et même quand ça n’allait pas :”C’est ma soeurette, ça changera jamais. On l’a défendue a une époque ou la terre entière était contre elle. Y’a eu des périodes très très difficiles. Le succès en soi c’est difficile et son succès à elle était encore pire, parce que c’était un succès à autre niveau…” déclare-t-il notamment.

Sinik explique que Diam’s ne supportait pas le succès, la célébrité. Selon lui, elle était en dépression et n’arrivait pas à s’en sortir. Ainsi, le choix de la chanteur de mettre un terme à sa carrière, avant de se convertir à l’islam et fonder une famille, était le bon : “Ce qui l’a apaisé c’est de redevenir Mélanie, alors qu’elle n’était plus que Diam’s” explique-t-il. Enfin, le rappeur revient sur le choix de la religion de la jeune femme : “Elle est partie dans un très haut niveau musical et c’est difficile de mettre un frein à tout ça du jour au lendemain. La religion, ça fait depuis les années 2000 qu’on parle de ça. Elle était déjà là-dedans, on s’en parlait déjà, elle avait déjà une sensibilité”.

Melha Bedia donne des nouvelles d’elle

Si Diam’s ne prend plus la parole publiquement, de nombreuses personnes donnent des nouvelles de la jeune femme à la télévision. Ainsi, Melha Bedia qui est son amie nous a fait part de quelques informations sur la jeune femme : “Elle va très bien. Portée disparue ? Sur la scène, c’est vrai. Mais non, elle va très bien, elle est sur les réseaux. Elle continue d’écrire et elle a sorti deux bouquins qui sont d’ailleurs super. Elle fait plein plein d’autres choses, c’est une mère de famille épanouie, contente. Moi je parle avec elle, elle va très très bien”.

Il faut dire que l’humoriste a débuté sa carrière grâce à Diam’s : “J’ai rencontré Mélanie parce que le dimanche elle venait souvent manger le couscous chez ma grand-mère, à Gennevilliers. Une fois, elle me dit : ‘prends une année sabbatique et viens avec moi sur la tournée. Tu t’occuperas du stylisme et de l’habillage comme tu aimes bien ça. J’étais censée repasser les t-shirts des choristes et donner de l’eau à Diam’s. Mais sur la première date, elle me dit d’aller faire la première partie!”.