David Hallyday est un chanteur, musicien et compositeur accompli et reconnu. Fils de Johnny Hallyday et de Sylvie Vartan, il était évident pour les amateurs de chanson française qu’ils suivrait les pas de ses parents. Mais David Hallyday n’a pas eu la vie toute rose que certaines fans peuvent imaginer. En effet, ses parents divorcent en 1980. Il n’a alors que 14 ans et s’installe avec sa mère à Los Angeles aux États-Unis. Il ne verra pas beaucoup Johnny Hallyday pendant son adolescence et cela nous conduit à nous interroger sur sa relation avec le compagnon de sa mère, Tony Scotti.

David Hallyday raconte sa relations avec le second mari de sa mère

David Hallyday adolescent, est comme tous les garçons de son âge. Il s’intéresse à des tas de choses et a tout de même besoin de l’approbation de ses parents même si il n’aime pas le laisser apparaître. Le divorce de ses parents était alors une épreuve pour David Hallyday. Heureusement, le 2 juin 1984, sa mère épouse un autre homme. Il s’agit donc de Tony Scotti. Et immédiatement, il prendra David Hallyday sous son aile.

David Hallyday est reconnaissant envers l’époux de sa mère. Son beau-père n’aurait pas pu faire mieux et il le remercie notamment dans son ouvrage Tu ne m’as pas laissé le temps (2018). De plus, même lorsque ses parents étaient encore ensemble, il ne peut pas dire que Johnny ait été très présent dans sa vie. En effet, le père de David Hallyday lui-même reconnaîtra qu’il était loin d’être le père idéal. Il n’avait que 22 ans à la naissance de son fils aîné et il revenait tout juste de son service militaire. En ajoutant à cela la distance imposée par la séparation, David Hallyday avait rarement l’occasion de créer des liens avec son père.

Une figure paternelle bienvenue pour le fils de Johnny Hallyday

Tony Scotti fera donc de son mieux pour être un bon mari pour Sylvie Vartan et un bon père pour David Hallyday. En effet, il a pris son rôle à cœur. Producteur américain, il était aussi très occupé. Mais il trouvait toujours le temps pour tenir son rôle dans sa vie de famille. Et David Hallyday lui est reconnaissant de l’avoir considéré comme son fils. Avec lui, il a beaucoup appris. Socialement et professionnellement, cette figure paternelle était indispensable dans son développement personnel. Tony Scotti aidera David Hallyday avec ses peines et ses incertitudes. En effet, il n’est pas simple de savoir son père de l’autre côté de l’Atlantique lorsque l’on vit avec sa mère.

Sylvie Vartan fera de son mieux pour que son fils puisse d’épanouir malgré la distance entre lui et son père. En effet, pendant leur mariage, Johnny Hallyday et Sylvie Vartan faisaient de nombreux allers-retours entre la France et les États-Unis. Mais depuis leur divorce, les voyages sont moins réguliers et chacun à choisi un pays. Cependant, cela n’affectait pas les relations entre Johnny Hallyday et Sylvie Vartan. Car ils savent rester proches pour le bien-être de David Hallyday. Mais tout ne pouvait pas rester tel quel, des changements s’opéraient et continueraient de s’opérer.

Tony Scotti est un homme très important dans la vie de David Hallyday

David Hallyday ira encore plus loin alors dans la considération qu’il porte à Tony Scotti. Car il était présent au quotidien pour son éducation. Ainsi, toujours dans son livre Tu ne m’as pas laissé le temps, David Hallyday remercie encore son beau-père. Il le remercie d’avoir fait en sorte de l’inspirer et de lui montrer l’exemple. Il est persuadé que son caractère ne serait pas celui qu’il est aujourd’hui sans l’influence positive du caractère de son beau-père justement. En effet, grandir avec une autre figure paternelle que celle de son père peut modifier notre façon d’être. Car ce sont nos parents qui nous apprennent à nous comporter comme il faut. Ainsi, David Hallyday aurait certainement été différent de celui qu’il est aujourd’hui s’il avait grandi proche de Johnny Hallyday plutôt que de Tony Scotti.

Non seulement David Hallyday reconnaît que sans le mari de sa mère il ne serait pas le même, il le remercie de lui avoir transmis de belles valeurs. En effet, il écrivait dans son livre paru en 2018 qu’il n’aurait pas pu rêver mieux comme beau-père. Il lui a permis d’avoir confiance en lui et de développer son caractère dans le bon sens. Bien éduqué et ambitieux, David Hallyday apprenait également le goût de l’effort et la satisfaction du travail accompli. Son beau-père lui a permis de devenir celui qu’il est aujourd’hui.

David Hallyday grandit et fête cette année ses 54 ans

Malgré le poids de l’absence de son père lors de son adolescence, David Hallyday sait pertinemment qu’il aurait été encore plus malheureux sans la présence apaisante et rassurante de Tony Scotti près de lui.

L’implication de Tony Scotti dans la vie de Sylvie Vartan et de David Hallyday est une véritable bénédiction. Cependant, cela n’a jamais contraint ces deux-là à se désengager de leurs relations avec Johnny Hallyday. Ils ont toujours assez d’amour pour deux et c’est également un cadeau que de constater que Tony Scott acceptait de les partager de la sorte. En effet, il tient son rôle de mari et de beau-père, sans jamais tenter d’effacer les souvenirs oui la présence de Johnny Hallyday dans la vie de ceux qu’il aime.