Daniel Auteuil est un comédien qui ne peut plus travailler comme il le souhaite à cause de la pandémie. Néanmoins, ce n’est pas ce calvaire qu’il pourrait qualifier de drame. En effet, bien que cela soit difficile, il sait que c’est tout les professionnels de son domaine et de bien d’autres qui sont dans cette situation. Ce dont nous allons vous parler dans cet article nous, est un réel drame. Un doute drame même car Daniel Auteuil a perdu deux proches à trois jours d’intervalle. Votre magazine en ligne vous raconte tout dans cet article.

Daniel Auteuil doit faire face à deux drames consécutifs

Daniel Auteuil n’était pas préparé à vivre une fin d’année si douloureuse. Evidemment, personne n’est préparé à perdre ses proches. Quoi que l’on en dise, c’est toujours un moment terrible dans lequel nous perdons pieds. S’en suit une période de deuil tout aussi traumatique car nous apprenons à continuer à vivre sans ces êtres chers. Déjà que de perdre un proche semble insurmontable, ce sont deux proches que Daniel Auteuil perd brutalement. Selon les informations de France Dimanche, l’acteur aurait alors choisi de passer le réveillon de la nouvelle année dans la solitude la plus totale. Il aurait également déclaré “Tant qu’on vit avec ceux qu’on aime, ils sont toujours vivants”. Daniel Auteuil aurait donc choisi la solitude pour se rempocher de ses souvenirs et faire vivre la mémoire de ses chers disparus.

L’acteur de 70 ans a confié ses états d’âme au Figaro. Son interview est parue le 3 décembre dernier. Cela faisait presque un mois qu’il apprenait le décès de l’un de ses amis les plus chers, le metteur en scène Jean-Pierre Vincent. Il était âgé de 78 ans et s’en est allé à cause de la Covid-19. C’est alors un sacré coup que prend Daniel Auteuil. Concentré sur l’envie de reprendre son spectacle Déjeuner en l’air, suspendu à cause de la pandémie, il ne pouvait pas imaginer que cette dernière lui coûte encore.

La pandémie est sans pitié

Non seulement elle stoppe son spectacle et tout l’industrie culturelle, voilà qu’elle lui vole l’un de ses proches. Pendant plus de 10 ans les deux hommes ont partagé des aventures formidables. Et comme si cela ne suffisait pas à lui faire vivre un enfer, quelques jours après le décès de Jean-Pierre Vincent, c’est le producteur Cyril Colbeau-Justin qui est emporté par la même maladie. Il n’avait que 50 ans. Et il en avait 24 lorsqu’il fondait sa première société de production. Six des films de l’acteur étaient produits par Cyril Colbeau-Justin.

Daniel Auteuil ne peut plus en endurer davantage. Les lecteurs de nous le comprendront parfaitement. Sa peine est trop lourde et il veut réussir à traverser son deuil. L’acteur ne trouve donc pas d’autres solutions que de s’isoler un petit moment. Les fans de l’artiste savent qu’il va réussir à trouver les ressources pour avancer. Mais il est bien normal d’accuser le coup. Des deuils simultanés, accompagnés d’une pandémie qui force son travail à l’arrêt à de quoi perturber le plus solide d’entre nous.