TPMP fait encore parler d’elle. L’émission culte de C8 n’a de cesse de décortiquer l’actualité, quitte à jeter de l’huile sur les braises encore chaudes des polémiques du moment. L’une d’elle concerne l’habillement à l’école. En effet, des jeunes filles ont été renvoyées chez elle pour se changer. Mais à l’ère de la libération de la parole des femmes et des luttes pour leurs droits, elles ne sont pas sagement rentrées se changer. Sur les réseaux sociaux, la question se pose et les débats s’embrasent à ce sujet. Les femmes sont-elles libres de s’habiller comme elles le souhaitent ? Ou doivent-elles adapter leurs tenues selon les lieux qu’elles fréquentent ? Pour Cristina Cordula il est clair que l’école est un lieu où la mode et les tendances ne doivent pas être une priorité. Mais pour Emilie Lopez, chroniqueuse dans TPMP, la styliste va trop loin elle va expliquer pourquoi.

TPMP fait réagir les fans, Emilie Lopez attaque des propos de Cristina Cordula

TPMP aime s’emparer de ce qui fait vibrer les opinions des Français. Tous les soirs de la semaine, ce sont des polémiques en tout genre qui sont décortiquées par les chroniqueurs en plateau. Le vendredi soir, ce n’est pas Cyril Hanouna qui est aux commandes mais Benjamin Castaldi. Et c’est un vendredi soir qu’Emilie Lopez va descendre les propos de Cristina Cordula. Des propos qui visaient à expliquer que l’école n’est pas un endroit où mes jeunes filles peuvent porter ce qu’elles veulent. Mais pour Emilie Lopez, avancer de tels propos est terrible. En effet, les jeunes filles doivent apprendre qu’elles sont libres de disposer de leurs corps et de leurs images. À l’école et partout ailleurs.

Sinon quelles leçons retiendront-elles ? Qu’elles doivent composer avec les états d’âmes des hommes qu’elles côtoient ? Que leurs corps ne sont plus seulement à elles dans les espaces publiques ? Que leurs vêtements sont plus importants que leurs éducations ? Dans TPMP, Emilie Lopez va condamner les propos de Cristina Cordula. Mais aussi ceux de toutes les personnes qui pensent pouvoir imposer une tenue vestimentaire aux femmes.

Le public est sous le choc

Emilie Lopez ne va pas y aller avec le dos de la cuillère. Malgré la notoriété de Cristina Cordula, la chroniqueuse de TPMP va être catégorique. Selon elle, c’est “stupide” et “dangereux” de dire que l’école n’est pas faite pour s’y habiller comme l’on veut. Cristina Cordula en connaît pourtant un rayon en matière de mode. Avec Les Reines du shopping, elle donne des conseils à la France entière pour éradiquer les fashion faux-pas. Mais visiblement, pour Emilie Lopez, cela ne lui donne pas le droit de réprimer la liberté des jeunes filles. En effet, pour la chroniqueuse de TPMP, tout le monde doit se sentir libre et à l’aise. Choisir de porter tel ou tel vêtement ne devrait pas être sujet à débat.

En revanche, même si nombreux et nombreuses sont complètement d’accord, ils ne vont pas apprécier les attaques envers Cristina Cordula. Et les internautes vont le faire savoir en partageant des tweets à l’encontre de la chroniqueuse de TPMP.

Une polémique qui tient a de nombreux paramètres plus profonds

Dans les faits, Cristina Cordula et Emilie Lopez ont toutes les deux raison. En effet, l’école n’est pas faire pour défiler. Elle est faite pour apprendre et éduquer. Sur ce point, leurs opinions se rejoignent. Là où elles divergent c’est donc sur la notion de liberté. Car pour Christina Cordula, la liberté des jeunes filles n’est pas en cause dans ses propos. Mais la journaliste de TPMP est capable d’analyser là où se dirige ce genre de discours. Ainsi, les propos de Cristina Cordula pourraient parfaitement être récupérer pour interdire des tenues. Et cela mènerait à discriminer les jeunes filles à l’école. Mais à l’heure de la libération de la paroles des femmes et de la lutte pour leurs droits, ce genre de discours ne peut plus être. Comme le dit Emilie Lopez, nous sommes en 2020 et ce genre de discours peut avoir de dangereuses conséquences.

Cristina Cordula: TPMP reste implacable sur les actualités brûlantes

Pour la chroniqueuse de TPMP, il est temps de ficher la paix aux femmes. Leurs vêtements ne regardent qu’elles. Et sur quels critères pourrait-on leur demander de “mieux” s’habiller ? Encore plus à l’école qui est censé mettre tous les élèves sur un pied d’égalité. Pourquoi alors les tenues des garçons ne sont pas remises en cause ? Leurs survêtements pourraient aussi être trop moulants ou les cols en v de leurs t-shirt seraient affriolants ? Le problème est donc essentiellement que ce soit encorne fois les femmes qui soient stigmatisées. Sur TPMP, Emilie Lopez n’a pas le temps de traiter à fond cette question, cela prendrait des heures. Mais elle serait certainement prête à admettre que Cristina Cordula n’entendait pas de cette oreille ses propos. Aussi, pour marquer le coup et argumenter de façon radicale, la chroniqueuse de TPMP a frappé fort.

Un débat houleux donc, bien que Cristina Cordula n’était pas là pour répondre. Le public de TPMP pourra de toute façon se faire son idée. Et qu’importe que l’on soit d’accord avec Emilie Lopez ou non, elle a le mérite d’avoir exposé un argumentaire concis et censé.