Le président de la République se donne encore 8 à 10 jours avant de décider si les mesures face au coronavirus seront assouplies ou au contraire resserrées. Quelles pourraient être ses décisions ?

C’est une question que tous les Français se posent. Dans quelques jours, Emmanuel Macron devrait annoncer des nouvelles mesures concernant la lutte contre la covid-19. Il parle actuellement d’une période de réflexion de 8 à 10 jours avant de finalement livrer son verdict. Au vu de la situation actuelle, certains espèrent même un allégement des restrictions contre le coronavirus, Pourtant, de récentes analyses des chiffres pourraient contrecarrer l’éventualité d’un assouplissement. nous vous explique pourquoi.

Emmanuel Macron : des mesures espérées sous ” 8 à 10 jours “

Un an déjà

Depuis mars 2020, les Français ont connu des mesures de restrictions plus jamais vues depuis la seconde guerre mondiale. En effet, entre couvre-feu et confinement, les décisions s’enchaînent. Lors d’une récente réunion avec des responsables politiques, le président de la République annonçait réfléchir à la suite des événements. Ainsi, ce vendredi 19 février, il se donnait 8 à 10 jours avant d’annoncer les prochaines décisions face au coronavirus. Car certains chiffres semblaient effectivement encourageants. L’épidémie paraît avoir perdu de sa vigueur. Dans certains hôpitaux et principalement dans les unités de réanimation, les entrées diminuent.

Dès lors, le chef de l’État pourrait imaginer la levée ou l’assouplissement du couvre-feu, ou encore l’ouverture de certaines activités jugées jusqu’ici non essentielles. Bien évidemment, tout le monde de la culture et de la restauration retient leur souffle. L’éventualité de réouvrir les commerces ou les lieux culturels apporteraient une véritable bouffée d’oxygène. Cependant, rien n’est encore définitif.nous vous explique pourquoi cela constitue un véritable casse-tête pour le chef de l’État.

Des améliorations certes, mais pas partout

Dans certaines régions de France, le coronavirus recule. Dès lors, le président de la République peut se réjouir d’une tendance plutôt positive. Ainsi, un recul de l’heure du couvre-feu et la fin de la fermeture de certains lieux pourraient être envisagés. Si l’horizon semblait se dégager, d’autres statistiques pourraient néanmoins mettre un véritable coup de frein à l’éventualité du retour aux jours heureux. Car dans certaines régions de l’Hexagone, le taux d’incidence paraît repartir en flèche. Parmi celles-ci, l’agglomération de Dunkerque située dans le nord de la France connaît un regain de la maladie. Pire encore, la cinquième ville de France voit une explosion des cas.

C’est pourquoi une terrible annonce vient de tomber. Nice et certaines zones des Alpes-Maritimes vont ainsi connaître un confinement partiel. En raison de l’explosion des cas de coronavirus, les habitants concernés vont devoir se confiner durant le week-end pendant une période de deux semaines. D’ailleurs, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, semblait déjà sceptique sur l’opportunité de baisser la tension. Dans un entretien accordé le 21 février dernier, il faisait ainsi part de son inquiétude : ” La tendance n’est malheureusement pas à desserrer la contrainte “. Dès lors, que va décider Emmanuel Macron ? nous envisage les options qui s’offrent à lui face au coronavirus.

Une longue et difficile attente

Emmanuel Macron l’a promis. Il se donne encore 8 à 10 jours avant d’annoncer quoi que ce soit. Pour l’instant, il envisage toutes les possibilités. Aux côtés de ses experts et de ses ministres, le chef de l’État analyse, de jour en jour, et d’heure en heure, l’évolution de la pandémie de coronavirus. Bien évidemment, il annonçait avoir l’espoir de pouvoir livrer une très bonne nouvelle aux Français. Ainsi, l’éventualité d’une réouverture des restaurants, du monde de la Culture et un allégement du couvre-feu auraient probablement réjoui une grande partie de la population. Mais lorsque l’époux de Brigitte Macron évoque cette éventualité, il n’est pas encore au courant que dans certaines régions le coronavirus repart de plus belle. Dès lors, où en est exactement l’espoir ? Car Emmanuel Macron a un objectif. Il tente de développer une stratégie ” Zéro Covid “. Pour lui, l’important est d’éradiquer le coronavirus.

Mais contre ces mesures, certains paraissent sceptiques. En tout cas, plusieurs de ses détracteurs réclament une visibilité à moyen ou à long terme. Selon la promesse du Président, il prendra sa décision dans les 10 jours. Selon les informations recueillies par nous, il règne pour l’instant une grande incertitude. Du relâchement annoncé ou du moins espéré il y a quelques jours, au confinement partiel Niçois, l’écart est immense. Dès lors, il semble hasardeux de se risquer à quelque projection que ce soit. Car d’un jour à l’autre, tout peut basculer. Emmanuel Macron devra donc mettre dans la balance son souhait d’arriver au niveau zéro du coronavirus et d’un autre côté, tenter de sauver une économie au plus mal. Difficile dilemme, pour celui qui jusqu’ici a véritablement manqué d’une ligne conductrice lisible, selon ses plus farouches opposants.