Le 24 décembre dernier, Christophe Dechavanne était sur l’antenne d’Europe 1. Il a eu l’occasion de parler des motifs de sa faible présence à l’antenne durant les dernières années et indique avoir fait un choix très fort.

Christophe Dechavanne a fait un choix important ! Le 24 décembre, le producteur Dechavanne était à l’antenne de Culture Médias, afin de faire la publicité de l’émission « A vous de trouver le coupable », un programme très original dont il est le coproducteur. Cet ovin sera diffusé ce dimanche sur la chaîne France 3. Lorsque l’on a Christophe Dechavanne comme invité, il est vraiment indispensable de revenir sur sa belle carrière télévisuelle. Et l’animatrice de l’émission qui s’appelle Pascale Clark, a saisi l’occasion.

Comment expliquer l’absence de Christophe Dechavanne à l’antenne ?

Pascale Clark a interrogé Christophe Dechavanne sur son absence à l’antenne depuis plusieurs années. « Animateur durant longtemps, ça vous manque ? », lui a-t-elle demandé. Et la réponse fut rapide : oui ! La célèbre intervieweuse de la station Europe 1, questionne ensuite Christophe Dechavanne et lui demande s’il y a une explication à cette absence. « Je ne sais pas, je ne peux pas répondre à la question. Je ne sais pas, un mauvais concours de circonstance comme dirait l’autre ! ». Il considère que les dirigeants de chaîne souhaitent du renouvellement à l’antenne. Il indique tout de même qu’il a une grande expérience de l’antenne et ça peut être très utile. D’autant plus que l’animateur se sent vraiment au top de sa forme.

Ne pas faire de misérabilisme

L’animateur explique ne pas vouloir « s’étaler là-dedans et faire du misérabilisme », il explique avoir pris une décision cruciale « je me donne encore 3 ans où je ne baisse pas les bras, où je vais me battre, où je vais encore continuer à être force de proposition. Dans trois ans, si je ne suis pas à nouveau à l’antenne, je pense que je dirai stop ! ». Une révélation qui a surpris Pascale Clark. Il a ensuite détaillé les motifs qui explique les réticences des producteurs. « Pour être très sincère, peut-être que je paye aussi mon attitude… Je n’ai pas été facile à gérer durant vingt-cinq années. J’ai un caractère qui est ce qu’il est. Je suis bienveillant mais aussi exigeant au niveau professionnel, avec les techniciens comme avec moi-même ». Mais il considère qu’il a évolué : « J’ai 62 ans, pas 50. Je n’ai plus un pétard à mèche comme par le passé. Je suis dynamique, je vois les choses avec beaucoup de sérénité. »

Invité sur l’antenne de Sud Radio, Dechavanne a donné son point de vue sur l’émission Quotidien et parlé de ses attitudes. « Durant 30 ans, avec le succès que j’avais, on me supportait, mais actuellement on a besoin de fluidité », révélant même être passé à côté d’une émission qui aurait pu lui plaire : « J’ai eu un échange avec un producteur pour une émission que j’ai accepté mais que je n’ai au final pas eu. Il y avait une peur à m’avoir car : Dechavanne c’est compliqué.”