Avant d’être célèbres, ces stars ont débuté leur carrière de façon étonnante. Elles ont en effet toutes commencé en apparaissant dans des films interdits aux moins de 18 ans…

Si toutes les stars dont nous va aujourd’hui vous parler peuvent se vanter d’avoir une belle carrière, leurs débuts sont néanmoins étonnants. En effet, toutes les célébrités évoquées ici ont toutes commencé à un moment ou un autre en apparaissant dans des films interdits aux moins de 18 ans. Il n’est donc pas nécessaire de vous faire un dessin pour imaginer le genre de production dont il s’agit. Une liste de noms qui pourrait d’ailleurs vous surprendre…

Flashback : de grandes stars d’aujourd’hui qui ont joué dans des films interdits aux moins de 18 ans

Un impressionnant casting

nous s’intéresse donc aujourd’hui à un sujet pour le moins brûlant ! Effectivement à l’évocation de ce sujet, on imagine difficilement que certaines de ces stars fassent partie de la liste. Pourtant, cela a bien été le cas à un moment ou à un autre ! Commençons ainsi cette énumération par Emmanuelle Béart. La mythique Manon des sources a en effet commençait sa carrière dans un film, réalisé par le célèbre David Hamilton. L’histoire de trois jeunes femmes qui découvrent l’amour. Une participation que la comédienne semblerait pourtant vouloir oublier.

Puisqu’aucune référence de ce passage dans un film de ce genre n’est présente dans sa filmographie. Peut-être aura-t-elle voulu ainsi effacer une image qui aurait pu lui coller à la peau. Parmi les actrices célèbres une autre comédienne a également prêté son concours à un film interdit aux jeunes gens. Il s’agit de Charlotte de Turckheim. Un nom étonnant dans cette industrie, tout comme celui l’interprète de Julie Lescaut. Puisqu’en 1988, Véronique Genest apparaissait dans L’été de tous les chagrins. Une cassette qui à l’époque se trouvait derrière un rideau dans les vidéothèques.

Même du côté masculin, on trouve ce genre de références. Ainsi, l’inimitable Fabrice Luchini aura eu le même parcours. Mais le sujet ne concerne pas que des stars françaises. En effet, plusieurs célébrités américaines apparaissent également au générique de ce type de films. Ils prêtaient ainsi leurs concours à ce genre de films. De l’autre côté de l’Atlantique, Sylvester Stallone mettait ses muscles en valeur dans l’Étalon italien de Morton Lewis en 1970. Hugh Jackman a également débuté sa carrière dans la même industrie. Tout comme d’ailleurs Matt LeBlanc, le célèbre Joey de la série Friends.

Une liste qui n’en finit plus

Comme nous vous l’expliquait certains noms pourraient effectivement vous surprendre. Reprenons donc l’énoncé de ce long casting en commençant par l’humoriste Michel Leeb. Une star française qui, elle aussi, a interprété un rôle dans ce type de films. Mais ne croyez pas que notre casting de ce jour va s’arrêter là. Ainsi, on peut également rajouter les noms de Jane Fonda, Kevin Costner ou encore David Duchovny. Car tous ont débuté leur aventure au cinéma en s’affichant sans vêtements. Plus près de chez nous, l’ex-Miss France Nathalie Marquay aurait ainsi fait des débuts remarqués dans La Veuve noire, en 1994. Un film dont il n’est donc pas nécessaire de vous préciser la teneur.

Sophie Favier, l’ex-proche de Christophe Dechavanne et Cocogirl de Stéphane Collaro a aussi commencé par des films à petit budget dont le scénario est souvent très léger. La star de L’Année des méduses, Valérie Kaprisky interprétait la déesse du jeune Harry dans un film de Robert Fest intitulé Aphrodite. L’incomparable chanteuse des Rita Mitsouko, Catherine Ringer, peut se vanter d’avoir eu son nom au casting d’une vingtaine de films du même genre. Quant à Cameron Diaz et Kevin Costner, ils ont le même parcours. Une liste à laquelle nous peut encore rajouter là désormais très sage Helen Mirren !

Une autre époque

À l’énoncé de cette liste, un détail semble interpellant. Puisque malgré les débuts de ces stars dans une telle industrie, tous ont néanmoins eu un très beau parcours par la suite. Preuve que leur participation à ce genre de production n’a eu aucun impact sur la suite de leur carrière. Il faut avouer que dans les années 80, ces productions étaient très communes. Même des chaînes généralistes, bien avant Canal Plus, diffusaient ainsi en fin de soirée, des films affichant un petit carré blanc qui mettait en garde les parents sur le type d’images proposées. Ce sigle sera ensuite remplacé par une interdiction aux moins de 16 ans ou au moins de 18 ans, selon certains critères établis à l’avance.

En tout cas, que ce soit en France ou aux États-Unis, la pratique semblait courante dans ces années-là. De plus, la participation de ces stars à ce genre de programme leur aura permis de mettre un pied dans l’industrie dite plus classique ou conventionnelle ! Car à l’époque, certains grands réalisateurs ont également prêté leur concours à ce type de films désormais bannis de la télévision. Mais qui pullulent sur la toile. Même s’il faut bien avouer que tout était beaucoup plus soft à l’époque ! Il est vrai que concernant les films cités précédemment, certains étaient plutôt édulcorés, même si légèrement osés. En tout cas, l’évocation de ces anecdotes montre bien que l’important n’est pas comment on commence, mais comment on poursuit sa carrière !