Afin de faire face au rebond de l’épidémie de coronavirus en France, le gouvernement semble se diriger vers des reconfinements locaux. Le point sur les départements qui pourraient être concernés !

France: Au vu des derniers chiffres du taux d’incidence de covid-19, le gouvernement semble prêt à envisager toutes les options. Ainsi, l’éventualité d’un reconfinement local est aujourd’hui une triste réalité. D’ailleurs, la ville de Nice vient d’en vivre la terrible expérience. Mais qu’en est-il des autres régions de l’Hexagone ? Quels sont les départements qui pourraient connaître les mêmes mesures sanitaires ? nous contente de dresser une carte en temps réel de la situation concernant le coronavirus.

France Coronavirus : quels sont les départements concernés par un reconfinement ?

De très lourdes décisions…

Si le gouvernement se montrait confiant encore il y a quelques jours, la tendance apparaîtrait aujourd’hui totalement inversée. En effet, les chiffres de propagation du coronavirus sont mauvais. La covid-19, et notamment son variant britannique, refait son apparition en force. D’ailleurs, le taux de fréquentation des hôpitaux serait là pour en faire la preuve. Selon les derniers chiffres, 76 % des lits de réanimation sont désormais occupés. Face à cette troisième vague comme certains l’appellent, Emmanuel Macron et ses ministres doivent donc faire face à de nouveaux choix importants.

L’éventualité d’un confinement national ne semble pourtant pas à l’ordre du jour. En effet, les décideurs politiques envisagent plutôt de privilégier un reconfinement local. Mais avant toute chose, il faut donc établir des priorités. Ainsi, il est nécessaire de dresser une liste précise des régions les plus touchées et qui nécessiteraient de telles mesures. Dans cette optique, nous évoque avec vous les zones géographiques les plus touchées. Et ainsi, celles qui pourraient connaître de nouvelles mesures restrictives.

France: Une inégalité sur le plan national

Toutes les régions françaises ne semblent pas être touchées de la même manière par le coronavirus. Dans un premier temps, Mayotte a dû faire face à une véritable hausse des contaminations. Dès lors, un confinement local a été imposé. Ensuite, le lundi 22 février 2021, les régions niçoises et azuréennes connaissaient les mêmes statistiques vers le haut. Pour les mêmes problèmes, les mêmes conséquences… Le département des Alpes-Maritimes se voit en plus du couvre-feu, obligé d’appliquer un confinement le week-end du vendredi 18 h au lundi 6 h du matin. Mais qu’en est-il exactement pour le reste de l’Hexagone ? Où se trouvent les foyers les plus importants ?

Selon les dernières statistiques, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal affirme que pour l’instant quatre régions sont problématiques. Dans ces zones, le niveau d’incidence du coronavirus et le niveau des hospitalisations sont, en effet, préoccupants. Il est donc facile d’imaginer que ces zones représenteront une priorité. nous étudie la situation au cas par cas. Toute la région Provence-Alpes-Côte d’Azur serait ainsi concernée. Il faut ajouter à celle-ci, les Hauts-de-France, le Grand Est, et toute l’Île-de-France. La capitale devra donc elle aussi envisager un scénario de confinement. Même si à ce jour, aucune décision n’est pas encore prise. Pourtant, cela ne devrait pas tarder !

Les vrais chiffres zone par zone

Par exemple, en Île-de-France, il existe quelques différences. Les chiffres repris ci-dessous correspondent donc aux taux d’incidence calculés par les scientifiques et les décideurs politiques. À Paris, il est de 308. Alors que la Seine-Saint-Denis culmine à 313,6. Un peu en retrait, le Val-de-Marne comptabilise 297,2 cas pour 100 000 habitants, le Val-d’Oise : 274,8 et l’Essonne : 255. La Seine-et-Marne affiche un résultat de 279,9 et tout comme les départements voisins qui pourraient donc être concernés par un reconfinement local. Dans le nord, Les Hauts-de-France et ses quatre départements vivent également dans l’angoisse. En effet, ils ont tous franchi les 250 cas pour 100 000 habitants, ce qui nécessiterait donc de nouvelles mesures. Ainsi, le Pas-de-Calais se situe aujourd’hui à 349,1. Le Nord à 300,5, la Somme à 294,7 et l’Oise : 262,3. Ils rentrent donc tous dans les standards établis pour un éventuel reconfinement local.

De l’autre côté de la France, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur connaît les mêmes problèmes avec ses trois départements. Ainsi, les Alpes-Maritimes sont au triste record de 591,9. Les Bouches-du-Rhône à 333,2 et le Var à 314,1. Dans le Grand Est, seule la Moselle semble poser problème. En effet, la région serait à 312,2. Alors que vont décider Emmanuel Macron, le Premier ministre Jean Castex et leurs conseillers ? À première vue, une conférence de presse devrait être donnée ce jeudi 25 février 2021. Tous les habitants des zones concernées retiennent donc leur souffle. Car au vu des résultats de propagation du coronavirus, tout le monde craint effectivement un reconfinement local. Il faudra donc faire encore d’un peu preuve de patience afin de connaître le verdict final. Dès les mesures annoncées, nous reviendra naturellement vers vous, pour vous les communiquer.