Pour la préparer à toutes les possibilités, y compris un kidnapping, Buckingham a préparé Meghan Markle a bien réagir à ce genre de situation. Explications.

Un enlèvement mis en oeuvre par Buckingham

La vie de princesse ou de duchesse fait rêver de nombreuses petites filles, mais il faut le dire aussi, ce n’est pas simple tous les jours. En effet, avant d’intégrer la famille royale d’Angleterre définitivement, Meghan Markle a dû suivre une formation un peu spéciale. Pour assurer sa sécurité, la femme du prince Harry a du subir un enlèvement organisé par Buckingham Palace. Pour cet exercice assez sportif, l’actrice a dû se mettre dans la peau de la victime afin de se préparer à l’éventualité d’un futur kidnapping en réel.

Le Daily Express rapporte que l’ancienne actrice de 36 ans a récemment passé deux jours dans la campagne anglaise pour suivre des sessions de formation à la sécurité avant de devenir officiellement duchesse : Meghan a pris part à une mis en scène d’enlèvement, durant laquelle elle a été attachée à l’arrière d’une voiture par un ‘terroriste‘, emmenée dans un autre endroit. Puis, tout est bien qui finit bien. Elle a été sauvée par des officiers qui utilisaient de fausses armes pour davantage de réalisme“. Kate Middleton déjà, avait du suivre une formation similaire après son mariage avec le prince William.

Meghan Markle victime de nombreuses menaces

Meghan Markle aurait également appris à créer une relation avec des ravisseurs potentiels, ce qui est apparemment mieux que d’essayer de s’échapper. Elle aurait également appris les meilleures façons d’agir dans les pires scénarios, comme si ses sauveteurs se faisaient tirer dessus et qu’elle devait prendre soin d’elle-même. Une source proche a déclaré aux auteurs du livre, Omid Scobie et Carolyn Durand, que la femme du Prince Harry avait trouvé que l’exercice était extrêmement intense et effrayant, mais qu’elle était reconnaissante d’avoir pu faire cet expérience.

Il faut dire que la famille royale est très exposée au danger, d’ailleurs, si Meghan Markle a effectuée cet enlèvement plus tôt que prévu, c’est avant tout car elle recevait “un grand nombre de menaces” depuis l’officialisation de sa relation avec le petit-fils d’Elizabeth II. En effet, le palais de Kensington avait même révélé qu’une équipe dédiée passait “des heures” à modérer les messages de haine visant la duchesse sur les réseaux sociaux. Tant que de choses qui font que la vie au sein de la famille royale était trop compliquée pour elle.