Brigitte Macron s’est vue reprocher un détail qui a son importance dans le contexte actuel. Pour Apolline de Malherbe, journaliste sur RMC, à la tête de la matinale, les politiciens devraient montrer l’exemple. Et pour le faire savoir, elle n’est pas tendre envers le Président de la République, Emmanuel Macron. En général, elle ne fait pas dans la retenue quand il s’agit de parler des politiciens d’ailleurs. Et c’est donc l’épouse du chef de l’Etat qui est pointée du doigt par les propos d’Apolline de Malherbe. nous vous explique ici dans quelle mesure.

Brigitte Macron doit-elle prendre part à la campagne de vaccination ?

Brigitte Macron fait de son mieux pour rester à l’écart de la politique. Dans une ancienne interview, elle déclarait connaître les limites de son rôle. Ne pas avoir été élue et pourtant se retrouver à l’Elysée, il y a de quoi faire jaser. Aussi, elle fait tout ce qui est en son pouvoir pour se rendre utile. Sans pour autant se placer de trop sous les feux des projecteurs. Néanmoins, elle devrait peut-être songé se mettre en lumière maintenant que certaines doses de vaccins sont arrivées en France. En effet, c’est l’idée avancée par la journaliste Apolline de Malherbe.

La campagne vaccinale française semble ne pas avancer en comparaison à celles de nos voisins européens ou américains. Mais le gouvernement affirme avoir un plan ficelé pour éviter pénurie de doses de vaccin et efficacité sur le terrain. Ainsi, ce sont d’abord les personnes à risques et les personnes âgées qui sont vaccinées en priorité. Puis, viennent ensuite le tour des soignants et des professionnels de la santé en tout genre. Toujours est-il que cela avance très lentement et qu’à peine plus de 5 000 personnes étaient vaccinées dans la première semaine de cette campagne.

La France suit un plan de route précis

Lorsque la journaliste, aux commandes de la matinale de RMC, compare les procédés entre les différentes pays, elle note que nos voisins font des publicités pour promouvoir le vaccin. Notamment en présentant des personnes importantes en train de recevoir l’injection. Elle s’autorise alors à imaginer que Brigitte Macron pourrait donner l’exemple. En toute logique, elle pourrait prétendre à bénéficier du vaccin lors de la deuxième phase de la campagne. Ayant plus de 65 ans, elle est éligible à recevoir une dose avant les personnes en population générale. Brigitte Macron accepterait-elle de montrer l’exemple ? nous ne saurait vous dire si cela est à envisager. Car elle a plutôt tendance à rester en retrait lorsqu’il s’agit d’affaires si importantes. La Première dame se fera certainement vacciner mais devant les caméras, c’est une autre histoire.

Apolline de Malherbe ne pointe pas seulement Brigitte Macron du doigt pour montrer l’exemple. Elle interpelle également Roselyne Bachelot, actuelle ministre de la Culture. Âgée de 74 ans, elle est en effet éligible à prétendre au vaccin. En revanche, lorsqu’elle avait voulu montrer l’exemple en 2009 pendant l’épidémie de grippe A, cela n’avait pas arrangé les affaires du gouvernement. En effet, les rumeurs sur le caractère faux et mis en scène de sa vaccination étaient légions. Cette fois-ci, elle risque de ne pas retenter l’expérience.