Brigitte Macron, ne souhaitait en aucun cas rencontrer une personne bien précise lors de sa sortie de ce dernier 9 juillet 2020. La première dame de France et épouse du président Macron est, en effet, résidente de l’Élysée depuis plus de 3 ans et sa nouvelle fonction doit lui faire prendre quelques précautions. L’ancienne professeur avait décidé de se rendre à France Télévisions pour le tournage d’une série historique de France 3 au sujet de Voltaire. Véritable passionnée de littérature et d’histoire, Brigitte Macron avait décidé de s’intéresser à cette nouvelle production dont le sujet la passionne au plus haut point. Si elle avoue ne jamais s’occuper des affaires de son mari et de rester à l’écart de tout ce qui touche de près ou de loin à la politique, sa fonction officielle l’empêche néanmoins quelques rencontres.

Car évidemment, même si elle n’a pas de fonction officielle, tout ce que fait l’épouse du président Macron est analysé dans les moindres détails. Son entourage est donc très attentif à qui elle va rencontrer et à qui elle va serrer la main, car tout peut être interprété comme un soutien politique, ce qui aurait des conséquences et serait à coup sûr fortement critiqué. Alors qu’elle s’était rendue dans les couloirs de France 3 afin d’assister au tournage de la série historique les aventures du jeune Voltaire, ses collaborateurs avait pris toutes les mesures nécessaires pour qu’une rencontre n’ait pas lieu.

Brigitte Macron dans un style très décontracté et en basket était, ce jour-là, entourée d’une troupe de jeunes comédiens dans les costumes rappelant le 18e siècle pour assister aux prises de vue de ce feuilleton coécrit par Alain Tasma et Georges-Marc Benamou, dont une partie sera tournée à Senlis dans l’Oise au nord de Paris. Elle s’est montrée très intéressée par le sujet, mais aussi par tous les moyens techniques mis en place ,et a passé plusieurs heures avec les techniciens, les intermittents, les costumiers et les perruquiers à qui elle a demandé d’expliquer quel était leur métier. Elle a ensuite assisté au tournage d’une scène décisive de l’histoire dans la cathédrale de Senlis durant laquelle le jeune Voltaire se révolte contre l’intransigeance de l’Église. Des images qui devraient sortir dans les prochains mois sur France Télévisions.

Et c’est justement parce qu’il s’agissait d’une production réalisée par le service public que des précautions particulières avaient dû être mises en place. ll était en effet hors de question que Brigitte Macron rencontre Delphine Ernotte, récemment reconduite aux commandes de France Télévision au poste de Présidente. Une poignée de main qui aurait probablement fait jaser, car Delphine Ernotte était en effet à l’époque en pleine campagne pour un deuxième mandat et la présence de la première dame de France aurait pu être vue comme un soutien à cette candidature, de la part du gouvernement et du président de la République lui-même.

C’est pour cela qu’aussi bien du côté de France Télévisions, que du côté des personnes en charge du protocole de l’Élysée, des gestes barrières d’un nouveau genre avaient été mis en place. Tout avait été étudié pour qu’en aucun cas les deux femmes ne puissent se rencontrer et ainsi créer une polémique dont Emmanuel Macron se passerait bien pour l’instant, avec le nombre incalculable de défis qui l’attend. Crise des Gilets jaunes, crise de la pandémie du covid-19, politique internationale, manifestations et gestion d’un éventuel reconfinement en cas d’augmentation des cas du coronavirus, le président de la République n’avait pas besoin d’une nouvelle polémique qui aurait pu le mettre dans une situation très délicate. Car le choix de la personne en charge de la télévision publique est toujours une décision délicate qui doit tenir compte d’énormément de facteurs.

C’est d’ailleurs le Conseil supérieur de l’audiovisuel qui prend la décision finale et qui donne le mandat de 5 ans au président ou à la présidente de France Télévisions. Delphine Ernotte a d’ailleurs été réélue pour un deuxième mandat suite à sa gestion et à son écoute, mais avec un bilan mitigé sur la création et sur le numérique. Un choix où certains voient parfois une décision qui pourrait avoir des connotations politiques, même si le CSA affirme agir en toute indépendance. Il est évident que la nomination de la personne qui dirige le groupe de télévision publique en France doit faire parler au coeur aussi bien du gouvernement, du Sénat ou de l’Assemblée. Avec toutes les conséquences que cela aurait pu engendrer, on comprend donc mieux pourquoi il était impératif que Brigitte Macron et Delphine Ernotte ne soient pas vues ensemble où prennent la pause sur un cliché commun.

Mais on pouvait compter sur l’épouse pour agir avec discrétion, comme elle le fait depuis le jour de la victoire de son mari et son élection à la présidence de la République. Si Brigitte Macron fait régulièrement la une des médias, tous lui reconnaissent d’agir toujours comme il le faut et en toutes circonstances. Premièrement, elle est assez appréciée des médias et notamment de la presse étrangère qui voit en elle une vraie alliée pour le Président Macron. En plus d’être toujours une représentante du savoir-faire à la Française, d’un certain style et d’une élégance, Brigitte Macron connaît son rôle à la perfection et est toujours là où il le faut, sans jamais commettre la moindre fausse note. Elle n’en n’oublie néanmoins pas, d’être sur le devant de la scène pour des projets qui lui tiennent à cœur comme notamment sa présidence de la Fondation Hôpitaux de Paris -Hôpitaux de France, pour laquelle elle est très investie et remplie son rôle à merveille.

Sa présence sur les plateaux de tournage de France Télévisions pour une émission culturelle, pourra néanmoins être vue comme un soutien à une sphère d’activité qui a connu de grosses difficultés avec la crise du covid-19, mais aussi un moyen pour elle de montrer sa passion pour l’histoire et la littérature de France. Des domaines de connaissances qui tiennent très à cœur à l’ancienne professeur et dont elle voulait souligner l’importance grâce à cette visite en toute simplicité.

Une fois de plus, si l’on sait que chacun de ses déplacements et chacune de ses apparitions sont analysés dans les moindres détails, Brigitte Macron aura encore réussi une sortie sans aucune fausse note.