Un message d’Emmanuel Macron, aurait-il suscité la jalousie de sa femme Brigitte Macron? Un SMS envoyé à une femme qui pourrait paraître ambiguë?

Dans son édition du 25 juin, le magazine Paris Match a dévoilé les moindres détails d’un SMS envoyé par Emmanuel Macron à une femme, un message qui aurait pu passer pour une réunion d’un tout autre genre. Ce court texte a été adressé à Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, à qui le président de la République a donné rendez-vous le soir même.

Brigitte Macron

Alors qu’Emmanuel Macron se préparerait en cas de candidature à une réélection à la prochaine élection présidentielle, et alors qu’il travaille en même temps au renouvellement de son gouvernement, il avait envoyé un message aux intéressés, pour leur proposer de prendre en charge l’organisation et le renforcement de la production et de la fourniture de masques et équipements de soins pour le personnel et les établissements de santé pendant la période de crise sanitaire liée à Covid-19. Le président cherchait en effet quelqu’un pour approfondir le sujet cela créait une crise grave. Le problème des masques avait en effet été un point noir dans la gestion de cette pandémie.

Puis-je vous rejoindre à la fin de la journée pour un point?” “A écrit le chef de l’Etat dans le SMS révélé à la presse, et cela a suffi à faire bouillir l’imagination ou la malveillance de certains. Une invitation qui aurait pu être mal interprétée et qui aurait pu créer une crise de jalousie au cœur de la Le couple Macron, voyant déjà Brigitte furieuse. Mais il est difficile d’imaginer que le président de la République se livre à de telles astuces quand on connaît l’amour et l’affection qu’il a pour sa femme. Il faut avouer qu’après de nombreuses années de vie ensemble et malgré leur âge différence, ils semblent toujours aussi proches les uns des autres et ne sont que très rarement séparés.

Même si bien sûr les obligations du président l’obligent parfois à quitter celui qu’il aime, pour des raisons d’État. Ils ont dû se séparer pendant une courte période, lorsque le chef de l’Etat s’est rendu en Angleterre il y a quelques jours pour rendre hommage aux Britanniques dans le cadre de la célébration de l’anniversaire de l’appel du 18 juin, proclamé par le général de Gaulle en 1940.

La Première Dame de France n’a pas pu accompagner son mari lors de cette visite présidentielle, puisqu’elle a dû rester à Paris pour subir une intervention chirurgicale bénigne, mais aussi participer à l’inauguration d’un scanner destiné à aider les médecins pour le diagnostic de la convoitise-19. Une rencontre importante pour Brigitte Macron puisqu’elle s’est faite dans le cadre de sa fonction de présidente de la Fondation des Hôpitaux de France Hôpitaux de Paris, un poste qui lui tient particulièrement à cœur et pour lequel elle est très impliquée.

Mais la séparation a été de courte durée et le couple s’est vite retrouvé à reprendre ses activités communes.

Difficile pour eux de vivre loin les uns des autres, comme l’explique Nathalie Schuck, la rédactrice en chef adjointe du service politique et éditorialiste du Parisien, dans son travail “ça reste entre nous, hein?” Livre dans lequel elle a également assuré que le président de la République était jalouse et craignait de “voler sa femme”. Emmanuel Macron aurait déclaré qu’il trouvait cela si exceptionnel que tout homme aimerait l’avoir à ses côtés.

Des proches du couple ont même révélé “Dès qu’elle n’est pas là, il la cherche. Il lui prend la main, il ne la laisse jamais derrière, la valorisant constamment. Exactement l’attitude dont vous rêvez devant votre homme”. Marlène Schiappa avait confié qu’Emmanuel Macron s’était perdu sans sa femme “elle est tout. La phrase que j’ai le plus entendu du président pendant la campagne est: où est Brigitte?”. “Il trouve ça si extraordinaire” qu’il a peur qu’on lui vole “, a déclaré un autre témoin proche du couple présidentiel. Un amour mutuel et une complicité dans tous les tests qui surprennent toujours les observateurs, de les voir former une paire si parfaite .

View this post on Instagram

Aux Pays-Bas, hier, avec le Premier ministre Mark Rutte. Nous croyons l’un et l’autre en cette solidarité qui fait notre Europe. Nous croyons en cette solidarité qui a sauvé des vies. Près de 200 Français atteints par le COVID ont été accueillis par des pays frontaliers. Nous avons su être solidaires pendant la crise sanitaire. Il nous faut le rester pour surmonter la crise économique et sociale que l'Europe traverse. Nous en sortirons plus forts encore ! ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Depuis plusieurs semaines, je travaille aux côtés de la Commission européenne et de mes homologues en vue d'adopter un plan de relance européen commun. Nous avons été à l'initiative, avec la Chancelière Angela Merkel, d'un plan de relance de 500 milliards d'euros pour soutenir les secteurs et régions les plus touchés en Europe. D'ici le Conseil européen de juillet, il nous faut convaincre nos partenaires sur la base de cet accord franco-allemand. Les négociations avancent et chacun doit être entendu. Nous avançons sur les choix que l’Europe a à faire. Après ma visite à La Haye hier, pour un long échange avec Mark Rutte – et je suis convaincu que nous trouverons un terrain d’entente -, je me rendrai en Allemagne dans les prochains jours. Nous ferons le point avec la Chancelière. Je m’entretiendrai également avec mes homologues, ce week-end, notamment avec l’Espagne, l’Italie ou encore le Portugal. On avance !

A post shared by Emmanuel Macron (@emmanuelmacron) on

20 ans d’amour et 20 ans d’écart.

Bien qu’ils se soient rencontrés à l’école, c’était chacun dans des rôles très différents, l’élève, son professeur de théâtre. Mais ce n’est que bien des années plus tard qu’ils formeront le couple connu de tous aujourd’hui. “La seule faute d’Emmanuel est d’être plus jeune. C’est une blague entre nous, nous ne vivons pas un instant dans la différence d’âge (…) Alors l’écart de vingt ans, ça qu’on aurait pu dire, c’est tellement rien. Bien sûr , on mange le petit déjeuner, moi avec mes rides et lui avec sa fraîcheur, mais c’est comme ça. Si je n’avais pas fait ce choix, je serais passé à côté de ma vie “a déclaré Brigitte Macron qui s’est alors expliquée sur ce qui faisait tellement parler. Mais ni cette différence d’âge, ni les critiques dont ils étaient l’objet, n’ont jamais réussi à les déstabiliser tant ils donnent l’impression qu’ils sont faits l’un pour l’autre.

Si l’on connaît la détermination d’Emmanuel Macron, comme il l’a prouvé en devenant président de la République à 39 ans, à 17 ans déjà, il savait ce qu’il voulait, puisqu’il l’avait confié à l’époque, qu’un jour … Il épouserait Brigitte … Évidemment, le président a toujours su ce qu’il voulait dans la vie, mais s’est toujours donné les moyens d’y arriver. Un couple qui se forme donc sur des bases solides et qui ne semble donc pas prêt à vivre la crise.

Malgré l’importance de leurs obligations, ils parviennent néanmoins à garder de petits moments pour eux, comme cette tradition qu’ils ont gardée depuis leur arrivée à l’Élysée. Une fois par semaine, Emmanuel et Brigitte quittent le Palais pour aller au restaurant et dîner seuls, tête à tête, comme n’importe quel autre couple.
Un moment pour eux, un moment pour eux …