Brigitte Macron n’en croit pas ses oreilles ! Et pour cause, l’annonce de cette réforme aurait des conséquences négatives sur sa vie.

Brigitte Macron dans la tourmente…

Une nouvelle fracassante

Quand Birgitte Macron apprend cette nouvelle, elle tombe à la renverse. Et pour cause, elle provient directement de la Commission Européenne. De fait, les hautes instances souhaiteraient la disparation des mythiques pièces d’un et deux centimes. Dans le quotidien des Français, cela pourrait soulager le poids du porte-monnaie. Pour la plupart d’entre nous, elles servent pour les petits achats, comme celui de la baguette du pain du déjeuner ou du diner. Par contre, du côté de la première Dame, on estime que c’une catastrophe. Cette décision pourrait avoir un lourd impact sociétal.

Qui se souvient de l’opération Pièces Jaunes ? Depuis sa création il y a un quart de siècle, elle permet de rassembler des fonds pour la recherche. Du reste, les Français semblent attachés à cette tradition instaurée par Bernadette Chirac. Quand Birgitte Macron a pris la relève, elle l’a fait avec honneur et dignité. Dès lors, comment faire pour convaincre le peuple de se prononcer contre ? Jusqu’au onze janvier prochain, c’est le citoyen qui aura le dernier mot !

Déterminée à ce que les choses changent

Si on croit que tout ça va passer comme une lettre à la Poste, on est vraiment dans l’erreur. Bien consciente du défi qu’elle a entre les mains, Brigitte Macron compte bien se battre pour perdurer cette noble cause. Plus résolue que jamais à plaider la cause en sa faveur, elle a pris le temps de consulter tous les membres de ce corps de métier. Entre les “personnels soignants, médecin et urgentistes” le moins qu’on puisse, c’est que ça en fait du monde.

Vu le contexte sanitaire, on en a plus que jamais besoin. En effet, les 175 tonnes de pièces jaunes collectées pourraient donner un peu de moyens supplémentaires aux établissements. Pendant le confinement, en tant que présidente de la fondation des Hôpitaux de France avait pu compter sur des ventes aux enchères, des chèques ainsi que des chansons venus d’un peu partout en France.

À l’heure actuelle, personne ne peut prédire l’avenir de la collecte, et surtout pas Birgitte Macron. Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Quelles seraient les alternatives envisageables. Le mystère reste entier ! Suite au prochain numéro !