La Cour des comptes a diffusé son nouveau rapport sur les dépenses de la présidence de la République. Brigitte Macron a surveillé de près les coûts de son personnel.

Brigitte Macron vigilante à son image

Assez vigilante à son image, Brigitte Macron a toujours veillé à se tenir distante de la politique, tout en se mobilisant pour des causes qui lui tiennent à cœur : « Quand vous êtes chef de l’Etat, vous êtes élu. Quand vous êtes conjoint du chef de l’Etat, vous êtes là, mais les gens ne vous ont pas voulu. Il ne faut pas vous imposer à eux. La seule manière pour moi de ne pas être importune, c’est d’aider » avait déclaré Brigitte Macron lors d’une interview pour Franceinfo.

Et c’est vrai, l’activité de Brigitte Macron, a augmenté, puisqu’elle a reçu plus de 21 000 courriers en 2019 contre 19500 l’année précédente. Ainsi, le rapport des comptes le confirme, les activités en 2019 de la première dame n’ont nécessité aucun coût supplémentaire par rapport à l’année passée. Les coûts engendrés, essentiellement imputables aux salaires des membres de son cabinet, s’élèvent à 282 476 euros. Une somme comparable avec ceux de 2018, qui s’élevait à 278 750 euros.

L’Elysée se félicite des bons résultats

De son côté, Emmanuel Macron affiche la même exemplarité. En effet, selon la Cour des comptes, les dépenses de l’Elysée ont baissé de 3,26 % par rapport à 2018, à hauteur de 105,33 millions d’euros, alors que les ressources ont, elles, augmenté de 1,2 % à 106,3 millions. Pour expliquer ce résultat, on peut mettre en avant deux points : le président de la République s’est moins rendu à l’étranger, avec 32 déplacements en 2019 sur un total de 108, contre 46 en 2018 sur un total de 135 déplacements. Dans le même temps, l’évolution de la masse salariale « a pu être contenue ». Brigitte Macron

« De premiers résultats sont déjà perceptibles, Brigitte Macron comme l’illustrent la réduction de 20 % des heures supplémentaires et la mise en place d’un agenda numérique partagé des événements présidentiels qui permet d’anticiper leur préparation » note la Cour des Comptes. L’Elysée de son côté, s’est félicitée des derniers résultats : « Sous l’impulsion d’Emmanuel Macron, la présidence de la République s’est réorganisée. Des progrès concrets et des économies ont été réalisés. C’est la Cour des comptes qui le constate« . Pour rappel, en 2018, l’Élysée avait dépassé son budget initial et dû puiser plus de cinq millions d’euros sur la réserve, en raison notamment de la hausse de l’activité de la présidence Brigitte Macron.