Bernard Tapie a donné une belle leçon de courage aux Français dans un discours poignant devant des avocats lors d’un concours d’éloquence.

Bernard Tapie fait un discours poignant

Alors qu’on ne le voit plus souvent à la télévision, ce lundi 7 septembre, Bernard Tapie a accepté l’invitation au concours d’éloquence des avocats au Palais de Justice de Paris. L’ancien président de l’Olympique de Marseille en a profité pour prononcer un discours poignant devant l’assemblée : “Contrairement à ce qu’on dit, le moral etc, vos cellules cancéreuses s’en foutent ! Elles ont un ennemi, c’est votre énergie.

Car c’est l’énergie qui donne la puissance à votre système immunitaire. Et comment on trouve l’énergie ? En bougeant ! En se remuant !” a-t-il commencé par dire.

Bernard Tapie a ensuite tapé du poing sur la table en déclarant qu’il fallait se battre jusqu’au bout et même si il y a des énormes difficultés en travers du chemin : “Et si vous êtes au lit du matin au soir en vous disant ’je ne peux pas me lever’, vous êtes mort ! Donc il faut bouger malgré les difficultés à le faire“. Un discours qui va très bien avec la personnalité de l’homme de 77 ans, qui tient et se bat contre la maladie, sans jamais se plaindre et avec un courage énorme. Son but avant tout, c’est de tenir le plus longtemps pour sa famille. Et justement, Stéphane Tapie a exprimé toute sa fierté sur les réseaux sociaux en inscrivant : “Force et honneur“, ajoutant les hashtags “Fuck le cancer“, “Mon père” et “Héros“.

Patrice Laffont écrit une lettre émouvante pour Tapie

Patrice Laffont, chroniqueur de Touche pas à mon Poste, a lu en direct, une lettre à l’attention de Bernard Tapie, qui est actuellement en combat contre un cancer : “Cher Bernard, quel bonhomme vous êtes, a-t-il débuté. Je vous ai un peu fréquenté du temps de votre resplendissante présidence de l’OM, mon équipe soit dit en passant. Et j’ai même eu le courage de monter dans un airbus que vous pilotiez vous-même, c’est dire ma confiance. Bien sûr, ce n’est pas parce que vous êtes malade qu’on va vous dessiner une auréole et faire de vous un Saint. Vous êtes vilipendé par les uns, vénéré par les autres, dont je suis” a-t-il commencé par dire.

Il poursuit ensuite son discours en déclarant : “Vous êtes l’homme qui se bat en toutes circonstances, contre tout, contre tous, et maintenant contre la fin. Vous n’avez pas peur de vous montrer sans la flamboyance qui était le label Tapie. Si cela peut vous faire du bien, parlez nous tous les jours, parlez nous à la radio, parlez nous sur les écrans. Energie, énergie, énergie, c’est maintenant votre maître mot. Qu’est-ce que vous en donnez ! Merci Bernard”.