Ce dimanche 8 octobre, Bernard de la Villardière a été interviewé par Télé-Loisirs. Durant celle-ci, il a notamment évoqué la maladie qu’il a combattu il y a deux ans. Explications.

Bernard de la Villardière explique son ressenti sur la maladie

Avant de partir pour les Philippines et pendant la conférence de presse pour l’émission Cap Horn, Bernard de la Villardière a déclaré avoir subi une opération à cause d’un cancer : “J’avais eu quelques semaines plus tôt un petit pépin de santé. On m’a détecté un cancer… Je ne vais pas en faire une histoire parce qu’il y a des centaines de milliers de personnes à qui on annonce un cancer chaque année en France donc ça n’a rien d’exceptionnel”. Il ajoute ensuite : “A priori je suis sorti d’affaire, même si je reste en observation pendant quelques temps. Il y a très peur de chance pour qu’il y ait une récidive”.

Si certaines personnes, après une maladie de ce genre, ont tendance à faire ralentir les personnes touchées, ce n’est pas le cas de Bernard de la Villardière. En effet, le présentateur ne ressent aucun changement au niveau de son rapport au travail : “Bien au contraire, cela m’a plutôt fait accélérer !” explique-t-il notamment. Pour rappel, en 2018, il a dû faire face à des soucis de santé puisqu’il était touché par un cancer de l’oreille.

La passion du journalisme qu’il partage avec son fils

Malgré cette force, Bernard de la Villardière a tout de même passé une mauvaise période durant sa période de convalescence : “Je n’étais pas dans la meilleure période de ma vie en termes de force physique, même si j’avais récupéré mon moral après des moments un peu difficiles et angoissants”. Mais pas question pour lui de prendre sa retraire, bien au contraire : “Je vais bientôt avoir 60 ans. Il se trouve que j’ai eu un pépin de santé récemment qui aurait pu avoir des conséquences graves et qui ont fait qu’il y a une petite lumière rouge qui s’est allumée dans mon crâne depuis quelque temps. La vie prend un nouveau sens et pas question de remettre à plus tard les opportunités qui s’offrent à moi et notamment celle-ci”.

Une passion du reportage qu’il partage avec son fils Marc. C’est d’ailleurs avec lui qu’il a co-réalisé le nouveau documentaire de son émission Dossier tabou, qui a été diffusé le 8 novembre dernier. Mais ce dernier ne veut pas suivre les mêmes traces que son père à l’animation, il préfère être derrière la caméra, plutôt que devant : “J’aimerais bien ! Mais je ne suis pas certain qu’il aspire à être devant la caméra. Il aime beaucoup le reportage“.