À trois reprises, le chroniqueur de “Touche pas à mon poste » a divorcé et cela coûte plutôt cher à chaque fois. Le 9 décembre 2020 il a révélé les dessous de ses divorces dans Touche pas à mon poste, et nous vous raconte !

IL a fait une révélation de taille dans l’émission TPMP qui n’a pas laissée indifférents Cyril Hanouna et ses chroniqueurs …

En Août 2016, il épouse Aurore Aleman, mais avant cela, c’est trois autres mariages que le présentateur et chroniqueur de 50 ans a connu.

En 1993, il s’est uni à Valérie Sapienza, ils ont eu deux fils ensemble : Julien (né le 18 septembre 1996) et Simon (né le 20 avril 2000). En 2001, ils ont divorcé et et un an plus tard, il disait oui à Flavie Flament, la mère de son fils Enzo (né le 8 février 2004).

Le couple s’est séparé en 2006 et a officialisé son divorce en 2008, il s’agit d’un nouvel échec pour Benjamin Castaldi. Puis il passa la bague au doigt de Vanessa Broussouloux, journaliste et animatrice de télévision , le 24 novembre 2011. Le couple s’est séparé en 2016.

Même s’il est célèbre, Benjamin Castaldi doit payer une pension alimentaire comme le commun des mortels. Cela lui revient assez cher. L’équipe de TPMP discutait de la faible audience de TF1 le 8 décembre,

Le papa de Gabriel (né le 27 août 2020 de son union avec Aurore) a alors lancé : “Ils ont perdu 270 millions d’euros cette année donc il y a un vrai trou dans le budget.” Et cette remarque a inspiré un peu d’humour à Cyril Hanouna qui n’hésite pas à chargé le chroniqueur concernant ses divorces : “C’est comme lui, il a perdu 270 000 euros avec ses femmes“, a-t-il rebondi avec humour.

Et la réponse de son interlocuteur l’a vraiment étonné …

Benjamin Castaldi a annoncé avoir donné “beaucoup plus” à ses ex-épouses, en effet cela correspondrait à pas moins de 7 millions d’euros. “On a eu des enfants, il faut assumer derrière. Je payais plus de 300 000 euros de pension par an. Quand on se marie et qu’on a des enfants, je trouve ça normal de payer“, a-t-il justifié.

Mais il n’a pas détaillé au sujet de l’épouse qui lui avait coûté le plus cher et cela est normal.

Mais ce type de pension, il peut se le permettre puisque parmi les salaires des chroniqueurs, celui de Benjamin Castaldi est toujours sorti du lot.

“Je vais être franc, je vais tout vous dire. C’était sur Secret Story, 680 000 euros par saison”, avait-il révélé une fois sur le plateau de TPMP.

Le chroniqueur empochait donc “12 000 euros par émission”. Une somme astronomique qui aura laissé bouche bée Valérie Benaïm, assise à ses côtés. Pour la présentation de Loft Story, le fils de Jean-Pierre Castaldi avait un salaire plus léger : “C’était beaucoup moins. (…) 300 000 francs”, a-t-il révélé. Ce qui correspond à 7 500 euros par émission.