Au Vietnam,Plus de 340 000 préservatifs usagés mais lavés ont été

découverts par les autorités locales dans une province du sud du Vietnam.

Ils étaient destinés à être revendus et distribués dans les hôtels.

La police de Vietnam a confisqué environ 345 000 préservatifs usagés mais lavés dans le sud du pays.

Les préservatifs devaient ensuite être revendus sur un marché local puis distribués dans les hôtels.

Payé 0,17 $ pour un kilogramme de préservatifs recyclés

Le propriétaire, qui s’est exprimé dans le quotidien Tuổi Trẻ, indique qu’il recevait des

des préservatifs usagés une fois par mois, pour les nettoyer.

Il ignorait cependant qu’ils étaient reconditionnés.

Une femme interrogée par la police explique que les préservatifs étaient d’abord bouillis dans de l’eau chaude

puis séchés et remoulés à l’aide d’une sorte de godemiché en bois.

Les préservatifs étaient ensuite emballés puis revendus.

Elle a ajouté à VTV, la télévision nationale, qu’elle recevait 0,17 $ pour chaque kilogramme de préservatifs recyclés.

Si VTV ne précise pas le nombre de préservatifs recyclés vendus, le quotidien britannique Daily Mail parle de milliers.

Un préservatif réutilisé peut être dangereux et comporte un risque de MST plus important.