Angelina Jolie et son encore mari Brad Pitt, sont englués dans une divorce qui dure. Coup de théâtre, Angelina veut faire virer le juge !

Décidément, Angelina Jolie et Brad Pitt n’en finissent pas de divorcer. Alors que la planète toute entière les croyait divorcés, il n’en était rien. En fait c’est Angelina qui vient de faire reparler de la procédure en cours. Et pour cause : l’actrice veut faire virer le juge qui s’occupe de leur divorce. Elle l’accuse de ne pas s’être déporté alors que selon elle, il y aurait un conflit d’intérêt. En effet, elle accuse le juge privé qui s’occupe de l’affaire d’avoir omis d’indiquer qu’il avait un lien avec l’un des avocats de Brad Pitt.

Un divorce toujours en cours

Alors que tout le monde croyait le couple divorcé depuis belle lurette, il n’en est rien. En effet, l’attention du public avait été focalisée sur les dissensions du couple relatif à la garde de leurs six enfants et de la bataille que menait l’actrice pour empêcher son ex de voir les enfants. Aussi, lorsqu’un accord a été conclu sur cette question, pour la plupart des observateurs, l’affaire semblait réglée et la planète people est passée à autre chose. C’est donc avec beaucoup de stupéfaction que le public vient de découvrir que les deux stars n’étaient toujours pas divorcées. Bien au contraire, puisque Angelina réclame le retrait du juge privé de l’affaire.

Une affaire touffue

Le divorce qui oppose les deux stars est une affaire très compliquée. Après une bataille à couteaux tirés pour la garde des enfants, le couple a trouvé un accord satisfaisant pour chacun. Cela aurait du permettre de finaliser le divorce, mais malheureusement la suite achoppe sur la fortune que les deux conjoints ont amassé pendant la durée de leur mariage et l’un des soucis concerne le château de Miraval. Les deux protagonistes n’arrivent pas à se mettre d’accord sur le partage et cela fait traîner le divorce. En vertu du droit américain, Brad Pitt a alors demandé au tribunal de Los Angeles de l’autoriser à avoir recours à un juge privé pour régler les derniers détails. Cette demande a été acceptée. Une telle solution permet de régler discrètement un conflit, mais elle doit être autorisée par le juge.

Coup de théâtre dans la procédure

Si la mise en place de ce juge devait permettre au couple d’accélérer la finalisation de la séparation, un rebondissement vient d’avoir lieu. Angelina Jolie a saisi le tribunal en vue de faire dessaisir le juge. En effet, selon l’actrice, le juge qui vient d’être chargé de terminer la mise au point du divorce ne serait pas impartial. Angelina l’accuse de ne pas avoir été totalement transparent. Selon elle ce magistrat serait en relation d’affaires avec l’un des avocats de Brad. Plus précisément elle reproche à un des avocats de son époux d’avoir activement soutenu les intérêts financiers du juge. Ce faisant, elle estime qu’elle ne peut être sûre de son impartialité.

Une demande de dessaisissement en cours

Mais l’actrice est une femme d’action. Une fois le lièvre levé, Angelina n’a pas perdu de temps. Elle a de suite mandaté ses avocats afin que ces derniers saisissent immédiatement le tribunal de Los Angeles pour que sa requête soit immédiatement examinée. Les avocats de Brad Pitt n’ont pas communiqué sur la question. Par contre la loi californienne prévoit que le dessaisissement est possible tant qu’une personne, bien au courant du dossier et des faits, pourrait avoir un doute sur la partialité ou l’impartialité du juge concerné. Or, il faut savoir que l’un des avocats de Brad Pitt avait effectivement, et dans une affaire très médiatisée, défendu les intérêts financiers de ce juge. Mais dès lors que l’affaire a été médiatisée, Angelina ne pouvait l’ignorer et le tribunal qui autorisé sa nomination non plus.