Ce jeudi 12 novembre, Amel Bent posait pour Apollo Magazine dans trois doubles pages à Amel Bent. Grâce à ce shooting, la chanteuse entend redonner confiance aux jeunes filles complexées. Comme elle l’a elle-même été, depuis son adolescence. La star se confie.

Amel Bent l’a chanté dans son tube Ma philosophie qui l’a propulsée en haut du Hit Parade. Si elle a “des formes et des rondeurs”, ça sert à “réchauffer les cœurs”. Pourtant, les magazines de mode continuent de mettre la pression sur le corps des femmes.

Aujourd’hui libre de s’accepter comme elle est, Amel Bent veut prendre la parole pour aider celles qui souffrent de l’image de leur corps. La maman de Sofia et d’Hana confie en effet aux journalistes d’Apollo Magazine être “complexée par (son) corps depuis l’âge de 12 ans”.

Se débarrasser de ses complexes

Pour la chanteuse, réaliser cette séance photo a été un vrai challenge à relever. Car il a fallu avant tout se défaire du regard des autres. “Ça signifie peut-être pas grand chose, mais pour moi ça résonne très fort dans mon cœur. J’en ai les larmes aux yeux”, a-t-elle expliqué sur son compte Instagram.

L’ancienne candidate de la Nouvelle Star “repense à toutes ces années de mal-être, de crises de larmes dans les cabines d’essayage, les ’sale grosse’ dans la cour de récrée, les journées de plage ou piscine emmitouflée dans (sa) serviette à l’écart pour que personne ne (la) voit en maillot de bain”. Un véritable calvaire, des années à haïr son propre corps. “J’en voulais au monde de me renvoyer cette image déformée de moi.”, résume l’ancienne coach de The Voice.

Ce shooting photo pour Apollo Magazine n’a donc rien d’anodin. “J’ai la sensation d’avoir gagné une bataille que je mène en silence depuis plus de 20 ans”, confie-t-elle. Et cette bataille, l’artiste la mène avant tout pour “toutes les jeunes filles qui ne se sentent pas assez belles dans ce monde. Ce n’est pas vous le problème, c’est ce monde qui ne voit pas votre beauté, du moins pas encore !””.

Amel Bent : 20 kilos perdus ? Pas du tout !

La chanteuse aimerait leur faire prendre conscience que leur corps et leurs particularités physiques, qu’elles jugent “imparfaites”, ne constituent pas le problème. A la place, elle pointe volontiers du doigt les standards de la mode. “1m64 – 62 kg”, révèle-t-elle, comme un pied de nez au “modèle féminin parfait” mais invivable.

Depuis de nombreuses semaines, ses abonnés lui demandent sur Instagram si elle a perdu du poids. La belle brune semble présenter une silhouette affinée. En fait, rien de tout cela. “C’est vrai, on dirait que j’ai perdu 20 kilos et pourtant je n’ai pas perdu 1 gramme depuis cet été, affirmait Amel Bent en octobre dernier. J’ai juste la chance de travailler avec une personne qui respecte ma morphologie“, précisait-elle, en faisant référence au styliste Jérôme Baud. Grâce à lui visiblement, elle se sent bien dans ses baskets !