Amel Bent sort de sa réserve et tente d’exprimer sa colère. En effet, c’est la nouvelle d’un nouveau confinement qui a mis les nerfs en pelote de la chanteuse. Mais ce n’est pas si simple. Car elle comprend totalement la nécessité d’une telle mesure exceptionnelle face à l’ampleur de la crise sanitaire. Mais ce qu’elle ne comprend pas, c’est pourquoi la culture est autant dévaluée. Ce sont pourtant bien la musique, les livres et les spectacles qui permettent à tous de prendre une bouffée d’air. Surtout en temps de crise, les arts devraient être qualifiés d’essentiels. Sans la vente de produits culturels, dont les disques font partie, Amel Bent ne décolérera pas.

Amel Bent publie un message de colère frustrée, trop consciente du drame que nous vivons

Amel Bent tente donc de partager sa colère sur les réseaux sociaux. Le 4 novembre dernier, elle profite d’une de ses stories sur Instagram pour l’évoquer. En effet, avec la mise en place du deuxième confinement, impossible d’acheter des disques dans les grandes surfaces. Les déplacements et les achats sont limités au strict minimum vital. La culture est donc mise au placard. Le gouvernement se doute bien que ces mesures ne seront pas appréciées. Mais il était de leur volonté de faire régner une certaine équité suite à la fermeture de tous les petits commerces. Une décision qu’Amel Bent et beaucoup d’autres artistes trouve injuste et irresponsable.

En revanche, elle le fait avec une grande pudeur. Car Amel Bent sait que la santé est bien plus importante que le reste. En effet, loin d’elle l’idée de remettre en cause la nécessité d’un nouveau confinement. En arriver à cet extrême n’est évidemment pas de gaité de cœur pour le gouvernement. Mais la pandémie revient frapper la France de plein fouet, nous plongeant dans une situation encore plus grave qu’elle l’était pour la première vague. Toujours est-il qu’il était essentiel pour elle de pouvoir s’exprimer en tant qu’artiste. Aussi, elle rejoint ses camarades qui en appellent à reconsidérer la considération non-essentielle de leurs œuvres.

La culture est-elle vouée à disparaître avec le nouveau confinement ?

Cependant, Amel Bent sait pertinemment qu’elle n’est pas la plus à plaindre. C’est donc à cause de cela qu’elle n’aura pas osé s’exprimer avant sur la situation. Et encore aujourd’hui, elle ne se sent pas légitime à s’indigner. En effet, Amel Bent sait bien trop la chance qu’elle a. Malgré les déconvenues et les difficultés qui se présentent à elle, elle ne peut que penser à d’autres qui n’ont pas sa chance. Son humilité pousse alors la chanteuse à publier un texte en demi-teinte sur Instagram. D’une part elle est en colère contre les mesures gouvernementales, mais de l’autre elle reste inquiète pour la France. Tout autant à cause de la crise sanitaire qui prend de l’ampleur, qu’à cause de la culture qui se retrouve muselée.

Amel Bent termine son message par une note solidaire. La chanteuse n’a que trop conscience des terribles difficultés induites par ce contexte de crise sanitaire. Alors, elle envoie de la force à tous ceux qui vont la lire. Amel Bent n’aura peut-être pas réussi à exprimer toute la colère qu’elle a en son cœur. Mais c’est parce qu’elle a de l’amour pour toutes les personnes dans le besoin qui prend toute la place.