Alors qu’il y a quelques jours Amel Bent, partageait sur les réseaux sociaux des photos de ses souvenirs de vacances dans le sud de la France, la rentrée scolaire coïncidera, pour elle, avec la rentrée judiciaire qui risquait d’avoir de lourdes conséquences sur sa vie.

Si du côté professionnel tout semble se passer pour le mieux avec des dates de concerts qui sont encore prévues et le succès de la dernière saison de The Voice, côté vie privée, la chanteuse a connu de grosses difficultés ces derniers mois. Son mari Patrick Antonelli, a, en effet, été condamné par la justice à 4 ans de prison, dont deux avec sursis, pour avoir délivré des permis de conduire contre d’importantes sommes d’argent. L’ancien gérant d’une auto-école a en effet profité de sa situation pour attribuer le fameux sésame à des personnalités sans avoir réellement passé l’examen. Les clients avaient tout simplement acheté leur permis de conduire. Mais en plus de cette condamnation, le mari d’Amel Bent s’est vu infliger une amende de plusieurs centaines de milliers d’euros dans une autre affaire pour fraude fiscale.

Patrick Antonelli et la célèbre chanteuse étant mariés, Amel Bent devenait donc solidaire des dettes de son mari. C’est pour cette raison, que le couple aurait décidé d’entamer une procédure de divorce à l’amiable pour protéger le patrimoine de la star. Une séparation qui n’aurait donc rien à voir avec l’amour qu’ils éprouvent l’un pour l’autre, mais uniquement réalisée pour des questions financières.

Les parents de Sofia et Hana semblent néanmoins toujours aussi proches. Et s’ils ne porteront plus leur alliance et seront sur le papier, officiellement divorcés, ils avaient décidé de montrer leur amour d’une manière différente. Le 10 août dernier, Amel Bent partageait dans une story sur son compte Instagram une photo où on pouvait voir un tatouage récemment réalisé. Patrick Antonelli porte le symbole “ Mr “ et Amel Bent “ Mrs “ pour Monsieur et Madame. Une photo qui visiblement a été prise durant les vacances de l’artiste durant lesquelles elle a publié un grand nombre de clichés notamment en compagnie de ses enfants. L’ancienne gagnante de La Nouvelle Star affichait durant cette période un large sourire et est même apparue avec une silhouette très affinée. Si au cours de sa carrière elle a connu différentes transformations physiques, aujourd’hui elle semble très bien dans son corps et visiblement dans sa tête.

Car malgré les problèmes judiciaires de son mari, il n’est pas question pour Amel de l’abandonner et ce dernier tatouage est encore une fois de plus la preuve du soutien qu’elle apporte à son ex-mari malgré les difficultés de la vie. Devant normalement purger une peine de 2 ans de prison ferme, cette condamnation de Patrick Antonelli a heureusement pour lui, été commuée en une assignation à résidence avec port du bracelet électronique. Une bonne nouvelle pour la chanteuse de 34 ans qui ne sera donc pas obligée d’aller voir son mari au parloir durant les prochains mois. Une période néanmoins quelque peu difficile pour l’interprète de Ma philosophie qui se serait bien passée de cette publicité qui lui aura quand même causer beaucoup de torts.

Mais depuis sa rencontre en 2014 avec l’entrepreneur Patrick Antonelli, le couple semble réellement vivre une relation passionnelle. Faisant toujours preuve d’une belle complicité, les amoureux semblent se soutenir malgré les circonstances. Alors qu’ils s’étaient mariés le 15 juin 2015 à la mairie de Neuilly-sur-Seine, et avaient passé leur voyage de noces sur la Côte d’Azur, Patrick Antonelli et Amel Bent ont donc pris la décision de divorcer après seulement 5 ans de mariage. Cette décision du 20 juin 2020 émise par le tribunal correctionnel de Nanterre pour des faits de corruption aura donc obligé la chanteuse à renier son serment prononcé le jour de ses noces.

Mais en réalité, le divorce aurait déjà été prononcé depuis plusieurs mois comme le confirmait l’avocat de Patrick Antonelli, lors des plaidoiries de juin dernier. Alors qu’apparaissaient dans la presse à la même date, des photos inédites de leur mariage pour célébrer leurs noces de bois, c’est-à-dire leurs 5 ans d’union, le conseil juridique de Patrick Antonelli confirmait au juge qu’il n’était plus marié : ” Le procureur a requis une forte amende contre mon client, alors qu’il a déjà été condamné l’an passé pour fraude fiscale à verser plusieurs centaines de milliers d’euros. Une somme qu’il n’est pas en mesure de rembourser. Et comme vous le savez, il a divorcé l’amiable l’an passé. Car ce n’est pas à sa femme de payer “.

Cette séparation aura donc été une manière pour Patrick Antonelli de, selon lui, protéger la fortune d’Amel Bent. Car en cas de non-remboursement, cela aurait été à son épouse de régler les sommes importantes dues. Une solidarité financière impliquée par le mariage et pour laquelle, le divorce semblait donc la seule solution pour eux afin d’éviter une saisie d’une partie de leur bien.

Un procès qui aura fait grand bruit, car si le principal intéressé est le mari d’une grande star de la chanson française, les clients qui ont bénéficié de son système illégal pour l’obtention de permis de conduire, sont également des célébrités. Pour un montant avoisinant les 10 000 à 12 000 euros, Patrick Antonelli proposait à des personnalités françaises connues du grand public d’affirmer qu’ils avaient assisté à de faux stages intensifs de moto. Des heures de conduite qui n’étaient donc pas réalisées, mais qui ont permis a des gens comme Ali Baddou, le présentateur de France Inter et France 5, mais aussi à des joueurs du PSG comme Jérémy Ménez et Layvin Kurzawa d’obtenir leur permis de conduire sans avoir réellement passé l’examen.

Lorsque toute l’affaire a été rendue public dans la presse, la proximité de Patrick Antonelli avec la célèbre chanteuse Amel Bent, a bien évidemment rendu cette affaire hyper médiatique. Quant à l’ancienne gagnante de La Nouvelle Star, elle était restée, de son côté, très discrète sur cette affaire, et avait juste posté un message sur les réseaux sociaux qui avait vivement fait réagir ses fans bien décidés, à la soutenir dans ces moments difficiles : “ Oh Seigneur ! Je me mets sous ta protection contre les soucis, la tristesse, contre l’incapacité et la paresse, contre l’avarice et la lâcheté, contre le poids de la dette et la domination des hommes “. Une petite phrase pour le moins explicite dans le contexte qu’elle connaissait à ce moment-là.