Comme toujours, l’alcool se consomme avec modération. Pourtant, des récentes études alimentation ont montré qu’il était un allié santé.

Un peu de whisky dans son alimentation ne peut pas faire de mal
Comment le déguster ?
Quand un barman vous sert un whisky, il sait qu’il a affaire à un connaisseur. En effet, parfois on le demande sans glaçons. À d’autres moments, on exige qu’il en possède. Enfin, son mélange avec la célèbre boisson américaine est devenu un cocktail très apprécié. Bien entendu, on ne demande pas de tester toutes ses combinaisons alimentation. On ne fait que vous citer les différentes formes que peut prendre cette boisson.

Quand le siroter ?

Pendant ou entre les repas, le débat reste entier. Cependant, cet argument alimentaire devrait vous aider à faire votre choix sur l’heure de votre petite larme de whisky. Précieux partenaire digestif, il aide donc le transit à se réguler. Donc, si vous étiez réticent à l’idée d’en boire pendant le diner mais juste à l’apéro, on vous recommande d’essayer au moins une fois !

Une arme contre le cancer ?

Stupeur chez les passionnés de whisky. Quand nous analysons sa composition, nous découvrons qu’il a des similitudes avec une famille qu’on inclue souvent dans ces recettes. Pour preuve, on boit en manger à hauteur de cinq par jour. Vous l’avez deviné, il s’agit des fruits et légumes. Si ces derniers sont indispensables pour avoir une alimentation saine, on n’imaginait pas que c’était aussi le cas pour la boisson alcoolisée. Aussi, riche en polyphénols antioxydants, il diminue la croissance des cellules cancéreuses dans l’organisme. En d’autres termes, vous êtes en quelque sorte protégé contre leur prolifération.

Moins de risques de développer une forme grave d’Alzheimer

Comme toujours, la modération dans son alimentation est de rigueur. Pourtant, des chercheurs se plaisent à penser qu’une petite dose de whisky serait susceptible d’être un frein à certaines maladies neurologiques. Donc, en ce qui concerne la démence ou Alzheimer, c’est une très bonne nouvelle. A contrario, en abuser réduirait tous vos efforts pour rester en bonne santé à néant. Quel dommage !

Vive le grog libre !

Cette fois, il s’agit d’une astuce alimentation que toutes les grands-mère recommandent ! Mélangé avec de l’eau chaude et du citron, le whisky renforcerait nos défenses immunitaires. Donc, contre le rhume ou bien le mal de gorge, le grog est une solution plus que jamais nécessaire pour se requinquer.

Il augmente l’espérance de vie
Difficile à croire quand on voit les effets ravageurs de l’alcool sur le comportement. Et pourtant. Quand il y a modération dans son alimentation, on a tout à y gagner. Donc les antioxydants présents dans le whisky pourrait vous grappiller quelques années de plus !

Qu’on aime ou qu’on adore le whisky, on se devait de vous révéler une part de son mystère alimentation. Consommé à micro-doses, la science a encore beaucoup à apprendre de lui.