Pour cette recette culte, le chef Cyril Lignac nous donne toutes ses astuces alimentation pour que votre boeuf bourguignon soit un succès.

Revisitez ce classique de notre alimentation

Merci chef Lignac !

Pendant le confinement, il avait réussi à nous changer les idées. En effet, en direct de sa cuisine, il nous proposait de préparer des plats qui changent de l’ordinaire. Que ce soit pour diversifier son alimentation ou bien pour reproduire des grands classiques de la gastronomie, il y en avait pour tous les goûts. De plus, grâce à la visioconférence, quelques célébrités se sont prêtées à l’exercice. Du rire, du partage et de la convivialité étaient les ingrédients phares du programme déjà culte.

Mais ce sont pas les seuls. En effet, soucieux de respecter les besoins alimentation de chacun, Cyril Lignac propose des recettes chères à notre histoire. Quand il propose le bœuf bourguignon, c’est panique à bord. De fait, réputé pour être long à cuire et à préparer, ce plat est souvent servi lors des repas de famille du dimanche. Pourtant, vous allez voir que sa version nous donnerait presque envie de renouer avec cette tradition.

Les ingrédients

Pour 6 personnes, vous avez besoin de 100 grammes de collier de bœuf, 2 carottes, 1,5 kg de paleron de bœuf, 200 grammes de poitrine fumée, 4 baies de genièvre, 75 cl de vin rouge (bourgogne), 1 branche de céleri, 2 clous de girofles, 20 grammes de fond de veau déshydraté, 2 cuillères à soupe d’huile, 1 oignon et une botte d’oignons blancs, thym et laurier, 1 tête d’ail. Avant de commencer, le chef précise que tous les morceaux de viande devront être choisis avec soin chez son boucher.

On commence avant !

Prenez le plus grand récipient que vous avez dans vos étals de cuisine. Après avoir vidé la dose de vin, préparez une marinade à base d’ail, carottes, oignon (coupé en mirepoix), clous de girofles, baies de genièvre, thym et laurier et branche de céleri. Plongez-y la viande pendant vingt-quatre à quarante-huit heures.

Que faire le jour J ?

Tout d’abord, on sépare la viande des légumes sans pour autant jeter la marinade. Mettez-la à part dans une cocotte. Prenez la farine et saupoudrez-en la viande séchée avec un torchon. À l’aide d’une sauteuse et quelques grammes de matière grasse, faites-la revenir. Ensuite, on y greffe les légumes et les oignons. En ce qui concerne le fond de veau déshydraté, un peu d’eau froide devrait le ranimer. Une fois que c’est fait, on rassemble les contenants en rajoutant le collier de bœuf et la poitrine fumée.

Pendant trois à quatre heures, vérifiez la cuisson avec un couteau. Comme d’habitude pour le reste de son alimentation, on vérifie l’avancée avec un couteau planté dans la viande. Si vous aimez la sauce, vous pouvez toujours la réduire de tel sorte à ce qu’il reste environ un verre à liqueur. Cette manipulation dure environ un quart d’heure et se fait à feu vif. Attention au flambage ! Il sert à diminuer l’alcool mais cette étape alimentation est sans doute la plus difficile de la recette.

En accompagnement alimentation, pâtes fraiches comme des tagliatelles ou pommes vapeur conviennent ! Bon appétit bien-sûr !