Les petits et les grands enfants adorent la viande hachée. Avant de l’insérer dans l’alimentation, il convient d’appliquer ces sept conseils.

Alimentation : les secrets de la viande hachée

En forme de boulettes, en lasagnes ou bien en tartare, la viande hachée est partout. C’est pourquoi, elle est souvent présente dans le panier alimentation. Cependant, avant qu’elle arrive dans l’assiette, il convient de supprimer certaines habitudes dangereuses sur le court terme. nous fait le point et vous donne tous les détails.

Bien gérer l’avant et l’après cuisson

Lorsqu’on rentre des courses, difficile de penser à tout. Donc, on a tendance à placer nos achats un peu n’importe où. En ce qui concerne la viande hachée, elle doit avoir une place de choix dans votre frigidaire ou congélateur. Si elle reste trop longtemps dehors, des bactéries vont venir gâcher votre alimentation du jour. De plus, lorsque vous souhaitez en cuire pour le repas, il est préférable de la sortir quelques minutes avant toute manipulation.

Vive les aromates

nous ne le dira jamais assez ! Une cuisine sans épices c’est fade et indigeste. Or, en ce qui concerne la viande hachée, on prend garde à ne surtout pas la saler avant cuisson. Le risque notable est d’obtenir un résultat sec. De quoi dégoûter la routine alimentation des carnivores convaincus. Quant aux autres épices comme le poivron, on en met juste avant le dressage.

Bien choisir sa casserole

En fait, ce n’est pas tant le revêtement qui pose question mais bien son diamètre. En effet, trop petite, vous prenez le risque que la cuisson ne soit pas uniforme. Donc, si vous n’avez malheureusement pas de casserole avec un fond large, faites en l’investissement. Donc, il est limite préférable de faire plusieurs cessions de cuisson pour que le résultat alimentation soit homogène.

La matière grasse pour les nuls

Dans cet article, nous vous a déjà mis en garde sur l’utilisation massive de beurre. Donc, l’utilisation de l’huile d’olive dans votre alimentation doit devenir récurrent. Bien entendu, on ne vous demande pas de vider la bouteille sur votre viande hachée mais de l’employer avec sagesse. D’ailleurs, pour ne pas rayer l’instrument de cuisson, on en met un peu avant dans la poêle et non pas directement sur la pièce de boucher.

Le débat autour du remuage est ouvert !

Chez nous, on considère qu’il ne faut surtout pas trop la remuer. En effet, cette habitude alimentation est bien ancrée mais elle peut s’avérer néfaste. Du reste,le choix de l’outillage est presque tout aussi important. Mettez de côté votre fourchette en choisissant plutôt une pince ou une spatule.

Une recette aux petits oignons…ou pas

L’image du chef étoilé qui découpe ses oignons est magique. Cependant, tout cuire en même temps est une erreur de stratégie alimentation à éliminer tout de suite. Gorgés d’eau, ces derniers peuvent endommager la cuisson puisque l’enjoliver. Si vous y tenez absolument, c’est de préférence lorsque la viande hachée commence à se prendre une couleur dorée.

Une sauce réussie

Pour réussir sa recette, chaque petit détail compte. Aussi, pour que la sauce soit réussie, il faut modérer le temps de cuisson des ingrédients. Par exemple, pour nos chères lasagnes qui nécessite d’être grâtinées, la double cuisson poêle/four peut assécher la viande hachée.