Alain-Fabien Delon se confie sur son enfance durant laquelle il en aura gardé longtemps de profonds traumatismes. “Laminé, ridiculisé, humilié”, les relations avec ses parents ont été parfois difficiles à vivre pour lui. Aujourd’hui libéré, il se confie…

Alain-Fabien Delon n’a pas toujours eu une bonne relation avec ses parents. Dans une interview exclusive accordée au magazine Paris Match, le jeune homme revient sur ses années difficiles durant lesquelles il se dit avoir été ” ridiculisé “. Longtemps soumis à la rancœur, le fils du Samouraï a réussi à leur pardonner avec le temps. Il livre aujourd’hui un témoignage à la fois rempli d’une étonnante franchise et empreint d’un sentiment d’apaisement. nous revient sur les déclarations d’un homme dont l’enfance a été meurtrie.

Alain-Fabien Delon : des années de souffrance et d’humiliation

Le temps du renouveau

Face aux journalistes de Paris Match, Alain-Fabien Delon reconnaît avoir beaucoup souffert durant sa jeunesse. Longtemps, il s’est vu comme un véritable ” paria “ au cœur de son clan. Mais aujourd’hui, la page semble tournée. Malgré des humiliations subies, il a enfin réussi à pardonner, notamment à ses parents. Pourtant, le chemin aura été très long avant de retrouver la sérénité. Il reconnaît que son métier d’acteur l’a beaucoup aidé. Comme son père, il joue désormais la comédie. Ainsi, ces différents rôles et les réalisateurs avec lesquels il a travaillé lui ont permis d’avoir un autre regard sur sa propre vie. À travers la caméra et les yeux des metteurs en scène, il se découvre de nouvelles forces, et se voit d’une manière tout à fait différente. ” Quand on vous dit que vous êtes une merde, vous commencez à y croire. L’inverse fonctionne aussi “.

Mais alors d’où vient ce sentiment d’infériorité ? Par quels mots a-t-il été blessé dans son enfance ? À force de subir les brimades, Alain-Fabien Delon s’était forgé une véritable carapace. Parfois traité d’arrogant, il affirme simplement avoir enfilé un costume afin de mieux se protéger. Car en fait, il s’agissait réellement de la peur d’être ” laminé, ridiculisé, humilié “. Des sentiments qu’il aurait connus durant toute son enfance. nous vous explique comment Alain-Fabien Delon a finalement réussi à s’en sortir.

Mettre des mots sur ses souffrances

Aujourd’hui devenu un homme, Alain-Fabien Delon a compris un grand nombre de choses. Peu à peu, il a réussi à trouver l’origine de ce mal de vivre qui semble l’accompagner depuis sa plus tendre enfance. Pour cela, il était nécessaire de passer par la parole. Notamment avec sa mère avec laquelle il a eu la chance de s’expliquer. Durant de longues conversations, il lui aura dit comment durant sa jeunesse tous les reproches subis ont forgé en lui un sentiment de détresse. Visiblement, Rosalie Van Breemen aurait compris la douleur de son enfant, ” Elle en a pleuré et elle s’est excusée “.

En effet, la comédienne n’aurait pas été très présente durant les premières années de la vie d’Alain Fabien Delon. Un véritable sentiment d’abandon l’a donc accompagné durant toute sa jeunesse. Du côté de son père, Alain Delon, les relations ont toujours été compliquées. De plus, il ne semble pas avoir été facile pour lui d’être le fils du Guépard, d’un acteur hors norme, d’une icône. Mais Alain-Fabien Delon veut aujourd’hui passer à autre chose. Car s’il espère être heureux à présent, il lui faut absolument tirer un trait sur le passé. Dès lors, il a également réussi à pardonner à son père ” J’ai compris, et lui aussi qu’on ne pouvait pas rester dans la rancoeur “.

Le temps des projets

Afin d’avancer dans la vie, Alain-Fabien Delon aura d’abord dû se replonger dans son passé. Pour cela, il lui aura fallu apprendre le pardon. Longtemps, il se sera senti mal aimé. De plus, les comparaisons perpétuelles avec son père l’ont également complexé. Mais aujourd’hui, le jeune homme de 26 ans est parfaitement bien dans sa tête et dans son corps. Même si durant des années, il aura vécu non pas avec sa famille, mais en parallèle. ” J’ai découvert des anniversaires familiaux dans la presse. Je n’étais pas invité, comme un paria “.

Aujourd’hui apaisé, le fils d’Alain Delon a tiré beaucoup de conclusions de ses expériences traumatisantes. ” J’aurais juste dû m’en moquer, faire ma vie, ne pas rester coincé dans cette relation. Celui qui ne comprend pas l’histoire est forcé de la répéter. Je ne me focalise plus dessus “. Cette expérience négative, Alain-Fabien Delon en a aujourd’hui fait une force ” chacun doit faire avec pour s’en sortir, depuis que je le fais, tout me sourit, je ne suis plus haineux, je bosse comme un chien. Avec le temps, je considère comme un cadeau ce que m’a fait vivre ma famille “. Une belle leçon de vie !