Alain Delon fêtait ses 85 ans le 8 novembre dernier. Mais il ne pouvait pas le célébrer dans des conditions “normales”. En effet, le nouveau confinement limite au maximum les interactions sociales et cela commence justement à lui taper sur les nerfs. Alain Delon était invité à s’exprimer sur les ondes de la radio RTL et l’icône du cinéma s’est confié sur son moral en berne. De quoi attrister ses fans bien qu’ils peuvent se réjouir que l’acteur ait la santé. Le monstre sacré du cinéma insiste sur la difficulté de se voir priver de sa liberté.

Alain Delon en a plus qu’assez de la pandémie et des mesures gouvernementales qui l’accompagnent

Alain Delon n’est donc pas ce personnage inébranlable et capable de tout surmonter. Lui aussi peut avoir des baisses de moral quand il prend conscience pleinement de l’ampleur de la crise sanitaire. Une épidémie mondiale c’est effectivement une chose qu’il n’avait jamais eu à vivre. Et surtout pas un confinement qui le contraint à remplir une fiche chaque fois qu’il veut mettre le nez dehors. D’autant qu’il s’agit du deuxième auquel la France doit se plier. Dans l’émission Pop Ciné sur RTL, l’acteur de 85 ans détaille le poids de la situation et les effets sur son moral. Alors que l’année passée, c’est sa santé qui inquiétait ses fans, c’est aujourd’hui une autre paire de manche.

En effet, Alain Delon a été victime d’un accident cardio-vasculaire et d’une légère hémorragie cérébrale. Ses trois enfants, Anthony, Anouchka et Alain-Fabien, s’étaient relayés pour l’accompagner dans sa convalescence. Vincent Perrot, le journaliste RTL, interview l’acteur à ce propos. Et sa santé n’est plus une chose qui inquiète l’acteur aujourd’hui. À 85 ans, il a conscience que son corps n’est plus aussi en forme qu’auparavant. Mais il n’a aucun problème à signaler de ce côté-là. En revanche, il va s’étendre sur le poids des contraintes liées au confinement. Car pour Alain Delon, il est très difficile de concevoir qu’il faille renoncer à sa liberté de mouvement à cause de la pandémie.

Le moral est au plus bas pour l’acteur, il perd patience

Pourtant, l’ancien compagnon de Mireille Darc n’a pas le choix que de respecter les mesures gouvernementales. Des mesures qui visent à protéger les hôpitaux de la saturation de patients atteints par le virus. Alain Delon a évidemment hâte que la crise sanitaire soit de l’histoire ancienne. Lorsque son interview aborde ce sujet, il déclare, à propos de la Covid-19 : “Je déteste le mot, je déteste l’ambiance, ce qui nous arrive et ce qu’on nous oblige, ça me rend malade”. Pour lui et pour toutes les personnes qui ont du mal à vivre cette période si pesante sur le moral, il faut donc espérer que la situation sanitaire s’améliore rapidement. Malheureusement, cela ne semble pas aller en s’arrangeant pour le moment. Le pic de la deuxième vague devrait intervenir autour du 20 novembre d’après les spécialistes.