L’ancien acheteur n’a pas apprécié que François-Xavier Renou soit présenté dans l’émission comme son remplaçant. Il l’a fait savoir, une nouvelle fois, avec des propos très polémiques.

Pierre-Jean Chaleçon n’en finit pas de faire parler de lui. Depuis plusieurs mois, le collectionneur d’objets en rapport avec Napoléon collectionne également les polémique. Tout a commencé en juin, lors de la publication d’une photo de Dieudonné et lui. Comme si cela ne suffisait pas, celle-ci avait été prise à l’occasion de l’anniversaire de… Jean-Marie Le Pen.

Ce cliché avait fait couler tellement d’encre qu’il a acté le départ de Chalençon d’Affaire Conclue. Depuis, il est en roue libre : entre insultes et commentaires désobligeants, il ne se prive de rien sur les réseaux sociaux. Ainsi, il n’a pas épargné le nouveau de l’émission, présenté comme son remplaçant.

« Il ne suffit pas d’être gay avec une veste de folle pour me remplacer ! »

Vendredi 21 août, la nouvelle recrue d’Affaire Conclue, François-Xavier Renou, a été la cible d’une charge virulente sur Twitter. Sans surprise, celle-ci émane de Pierre-Jean Chalençon : il n’en est pas à son coup d’essai. Amer d’avoir été évincé de l’émission après avoir été au centre de plusieurs polémiques, l’administrateur du Cercle France Napoléon s’en est pris avec une violence inouïe à celui qui est présenté comme son remplaçant par un article de Jean-Marc Morandini.

Ainsi, il commence par asséner dans un premier tweet : « Personne ne me remplace« . Il poursuit ensuite sa salve en multipliant les tweets : « Ce garçon est charmant… mais le mec qui me remplacera n’est pas encore né ! N’est pas Chalençon qui veut« . L’ego du collectionneur ne semble pas s’être remis de son évincement de l’émission.

Colérique, il conclut sur une saillie de diva… qui aurait prêté à sourire si elle ne portait pas une insulte ouvertement homophobe : « Il ne suffit pas d’être gay avec une veste de folle pour me remplacer !« . Une énième polémique qui ne le rendra pas plus fréquentable.

« Hélas, il n’écoutait pas ce qu’on lui disait »

La présentatrice de l’émission Affaire Conclue, s’était exprimée sur ce sujet dans l’émission Culture médias d’Europe 1. Pierre-Jean Chalençon, alors trop fier pour admettre qu’il avait été évincé, prétendait qu’il était prévu qu’il s’en aille parce qu’il « avai[t] envie de faire évoluer [s]on rôle« , en vain.

Sophie Davant a mis les choses au clair : « Il s’est passé qu’il a un petit peu trop parlé sur les réseaux sociaux et qu’on lui a dit à plusieurs reprises de faire attention. On lui a dit qu’on ne pouvait pas se permettre de dire n’importe quoi quand on est regardé par des millions de téléspectateurs« .

Et ce n’était pas faute de mettre le collectionneur en garde : « Hélas, il n’écoutait pas ce qu’on lui disait. Ça fait trois ans que je lui parle souvent en lui disant : ‘Attention, on ne peut pas se permettre de dire n’importe quoi et prendre position sur tous les sujets‘ », poursuit-elle en évoquant les attaques dirigées contre Line Renaud.

Toutefois, cela ne l’empêche pas de regretter celui qui était une véritable institution d’Affaire Conclue : « C’est quelqu’un de libre, Pierre-Jean. C’est un électron comme ça, j’ai beaucoup d’amitiés et de tendresse pour lui. Je suis très triste qu’il ne soit plus là« .